Vous avez une vocation pour les métiers du social ? Vous aimez les gens et aimez aider ? Vous avez entendu parler du métier d’auxiliaire de vie, mais vous posez encore quelques questions sur le métier et sur les moyens pour y parvenir ? Nous répondons à vos questions au cours de cet article.

Quelles sont les missions de l’auxiliaire de vie ?

Son métier est d’aider les personnes en situation de dépendance et en manque d’autonomie. Grâce à cet accompagnement au quotidien, ces personnes peuvent continuer à bénéficier du confort de leur domicile sans être tenues d’aller vivre dans un établissement de soins ou d’hébergement spécialisé.

Le métier d’auxiliaire de vie peut comporter diverses missions, toutes tournant autour de l’assistance et notamment :

  • Entretenir le domicile,
  • Préparer les repas et aider à manger au besoin,
  • Aider à la toilette et à se vêtir,
  • Aider pour les tâches administratives,
  • Prendre du temps à discuter.

Cette dernière mission est très importante, car le rôle de l’auxiliaire est d’aider les personnes âgées à conserver un lien social et faire en sorte qu’elles se sentent moins isolées. Il s’agit d’apporter un bien-être tant physique que moral.

En revanche, l’auxiliaire de vie ne peut pratiquer aucun acte qui relèverait du domaine médical, mais elle travaille en étroite collaboration avec le personnel soignant. Son rôle est néanmoins de maintenir le sénior en bonne santé puisqu’elle est en première ligne pour détecter de nouvelles difficultés ou perte de faculté, voire l’apparition de problèmes de santé.

Comment devenir auxiliaire de vie ?

Formation en ligne

Certaines formations sont proposées à distance. Notamment, l’École Française propose une formation auxiliaire de vie à destination des débutants et sur une période de 4 semaines. Il s’agit de formations certifiées pouvant être financées par le CPF.

Elle permet de développer les compétences nécessaires au métier et prépare aux blocs de compétences n°1 (UP1) « Services aux familles » et n°2 (UP2) « Services aux collectivités » du diplôme CAP assistant technique en milieu familial et collectif.

Le DEAES, le Diplôme d’État d’Accompagnant Éducatif et Social

Épreuve d’admission

Il s’agit d’un premier niveau de qualification des métiers de l’aide à domicile, de niveau CAP.

Pour être admis à la formation, aucune qualification spécifique n’est exigée, mais vous devez compléter un questionnaire d’actualité de 10 questions et réussir un entretien de motivation de 30 minutes avec un jury composé d’un professionnel des métiers de l’aide à domicile et d’un formateur.

Sont dispensés de l’épreuve écrite :

  • Les titulaires d’une MC aide à domicile
  • Les titulaires du diplôme professionnel d’aide-soignant,
  • Les lauréats de l’institut du service civique,
  • Les titulaires du diplôme d’auxiliaire de puériculture,
  • Les personnes en possession du BEP carrières sanitaires et sociales,
  • Les personnes en possession du BEPA option services.

Sont dispensés d’épreuve d’entrée en formation : 

Les titulaires du diplôme d’État d’accompagnant éducatif et social,
Les titulaires d’un DEAVS ou d’un DEAMP qui souhaitent choisir une autre spécialité que celle acquise au titre de leur diplôme.

La formation

La formation se réalise sur une période allant de 1 à 2 ans. Il peut s’agir d’un principe d’alternance. La formation consiste en 840h de formation pratique et de 504 heures de formation théorique. Il existe également une période de détermination. À l’issue de celle-ci, il convient d’opter pour une spécialité. Cette étape est importante puisque 30% de l’enseignement concerne la spécialité choisie tandis que 70% restent communs à tous les candidats.

Les 3 spécialités :

  • Accompagnement de la vie à domicile,
  • Accompagnement de la vie en structure collective,
  • Accompagnement à l’éducation inclusive à la vie ordinaire.

Cette formation peut également être réalisée de façon continue. Dans ce cas,  il existe le titre professionnel (TP) assistant de vie dépendance et le certificat professionnel (CP) agent d’accompagnement auprès d’adultes dépendants.

Les compétences et qualités requises pour être auxiliaire de vie

Il faut avoir une bonne condition physique pour assister les personnes âgées, mais aussi être ordonné et rigoureux afin de procéder correctement aux tâches ménagères.

Il faut aimer le contact et être utile, ainsi que faire preuve de bienveillance à l’égard de ses patients. Il est également nécessaire d’être empathique, tout en sachant prendre du recul, car être confronté à des personnes seules, tristes et pas toujours en bonne santé peut être très dur au quotidien.

Horaires et salaire d’un auxiliaire de vie

Une auxiliaire de vie a des horaires très variables puisqu’elle doit s’adapter aux patients. La journée peut commencer très tôt vers 6 h 30 et peut finir très tard, après 21 h.

Elle ne passe que quelques heures par jour avec un patient, mais elle peut avoir plusieurs personnes à assister dans la même journée. Elle doit également pouvoir être disponible le week-end et les jours fériés. Le plus souvent, elle travaille à temps partiel.

Le salaire débute au SMIC puis peut évoluer de quelques centaines d’euros au fil des années et de l’expérience.