Avec l’âge, l’être humain a souvent de plus en plus de difficultés à trouver le sommeil. La majorité des seniors déclarent en effet souffrir d’insomnies. Pour y remédier, consulter un médecin est l’approche la plus logique. Cependant, certaines solutions alternatives ou certains changements d’habitudes peuvent être d’une grande aide.

Différents types d’insomnies

La connaissance de la nature et de la cause de l’insomnie permet de la combattre efficacement. Généralement, il en existe quatre catégories :

  • L’insomnie liée à des comorbidités somatiques, c’est-à-dire dont la cause réelle est une autre maladie comme une insuffisance cardiaque, de l’arthrose ou de l’asthme.
  • L’insomnie liée à des comorbidités psychiques, causée cette fois par un problème psychique.
  • L’insomnie liée à la prise de substances qui perturbent le sommeil comme le café, le tabac, les corticoïdes, etc.
  • L’insomnie liée à un conditionnement psychophysiologique, lorsque le cerveau ne peut arrêter de penser à quelque chose par exemple, lorsque l’estomac ne digère pas facilement le dernier repas, lorsqu’une douleur quelconque empêche de trouver le sommeil, etc.

Néanmoins, chez les seniors, il peut être difficile de déterminer précisément les causes de l’insomnie. De la même manière, les maladies qui en constituent la cause peuvent être difficiles à traiter, voire être irréversibles. C’est pourquoi il peut être envisagé de se tourner vers d’autres solutions alternatives.

Six solutions adaptées pour combattre l’insomnie

insomnie senior

Rester actif dans votre quotidien vous aidera grandement à combattre l’insomnie de manière naturelle.

La prise de substances qui favorisent le sommeil

Certaines tisanes et infusions à base de plantes favorisent le sommeil. La valériane, la passiflore ou la mélisse font par exemple partie des produits proposés. Le CBD est aussi déclaré excellent pour améliorer le sommeil. Vous pouvez notamment trouver des infusions à base de CBD de très bonne qualité sur le site Lecannabidiol.com.

Les dispositifs d’aide au sommeil

Il existe de nos jours différents dispositifs qui améliorent le sommeil. Chaque dispositif est basé sur un concept qui lui est propre et le degré d’efficacité peut être différent. Le dispositif EarSleep émet par exemple un son, tandis que le dispositif Dodow est un métronome lumineux.

La méditation et le yoga

Ce n’est pas la méditation ou le yoga lui-même qui favorisent le sommeil. Seulement, c’est à travers la pratique de ces disciplines que certains facteurs qui provoquent l’insomnie peuvent être évacués. Certains exercices notamment, différents pour chaque discipline, permettent d’y arriver.

Le psychologue

Lorsque le trouble du sommeil est lié à des problèmes psychiatriques, du stress, de l’anxiété ou des problèmes du même type, le psychologue peut intervenir. En effet, il suffit parfois de mettre un peu de l’ordre dans sa tête pour retrouver le sommeil.

Les aliments qui favorisent le sommeil

Pour les seniors, certains aliments permettent réellement de combattre les insomnies. C’est le cas des fruits riches en potassium et en magnésium comme les bananes ou les pommes. Les aliments qui contiennent du tryptophane comme l’avoine, le popcorn ou le beurre de cacahuète sont également efficaces pour avoir un bon sommeil.

Le sport

Enfin, le sport ou les activités physiques permettent de mieux dormir. Attention, l’objectif n’est pas réellement de se fatiguer pour sombrer dans le sommeil. C’est surtout la baisse de la température du corps après l’effort qui incite le corps à entamer un repos bien mérité.

> Lire aussi : gym senior, top 10 exercices

Huit conseils sur le mode de vie afin de favoriser le sommeil

Limiter l’exposition aux écrans

L’exposition à un écran de télévision, à un ordinateur ou à un smartphone perturbe le sommeil, surtout lorsqu’elle survient quelques heures avant le coucher. Elle est d’ailleurs la principale cause d’insomnie chez les jeunes, mais concerne aussi certains seniors.

Être actif pendant la journée, mais limiter les activités à l’approche de la nuit

Rester actif en général favorise le bien-être, mais améliore aussi le sommeil. Néanmoins, il faut limiter les activités trois ou quatre heures avant l’heure du coucher. En effet, il faut limiter la production de certains enzymes tonifiantes qui pourraient perturber le sommeil.

Manger léger le soir

La durée de la digestion s’étend sur plusieurs heures. Pourtant, les différentes activités de l’organe digestif peuvent empêcher le corps de basculer vers un état de sommeil optimal. C’est pourquoi il est conseillé de manger léger le soir et même d’avancer légèrement l’heure du souper.

Limiter les boissons à l’approche de la nuit

Dès 17 ou 18 heures, il est généralement déconseillé de boire. En effet, une vessie remplie peut vous envoyer aux toilettes en pleine nuit et perturber votre sommeil. D’ailleurs, ayez l’habitude de faire un tour aux toilettes avant de vous coucher.

Virer de votre chambre les objets faisant du bruit

Dites-vous bien que le bruit est l’ennemi du sommeil. Les horloges qui font coucou chaque heure, les téléphones qui émettent un petit son à chaque notification, les chiens qui aboient au moindre bruit dehors et surtout la télé allumée n’ont rien à faire dans la chambre.

Éteindre toutes les lumières

L’être humain dort mieux dans le noir, c’est sa nature. Certaines personnes ont l’habitude de dormir lumière allumée. Cependant, elles perturbent le sommeil. Par ailleurs, on revient encore une fois sur le cas de la télé allumée. Cet appareil émet aussi une lumière capable de vous réveiller.

Éviter les boissons excitantes

Vous devez limiter la consommation des boissons comme le café, les sodas à base de caféine ou les boissons revitalisantes. Le corps met beaucoup de temps à dissoudre leurs effets. Ils peuvent ainsi perturber votre sommeil la nuit.

Ne pas dire non aux rituels

Parfois, certains rituels se mettent en place tout seuls, comme le bain chaud, le thé ou encore la lecture avant d’aller se coucher. Ce genre de rituels peut être bénéfique. Ils peuvent être utilisés pour envoyer un message au corps lorsqu’il est l’heure d’aller se coucher.

Quelques chiffres sur l’insomnie en France

70% des Français affichent avoir des problèmes de sommeil. Il peut s’agir d’une simple habitude d’interruption du sommeil d’une demi-heure à de problèmes plus graves comme des difficultés à s’endormir ou des raccourcissements du temps de sommeil.

Parmi eux, les seniors sont les plus touchés. 80% d’entre eux déclarent souffrir d’insomnie. Et pourtant, des simples coups de fatigue aux problèmes de cœur, un manque de sommeil peut avoir des conséquences plus ou moins graves sur la santé. L’insomnie est de ce fait une maladie à laquelle il faut remédier.

Ressource : 

https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2013-03/echange_patient_quelques_conseils_pour_mieux_dormir_vf.pdf