Faire le deuil d’un proche décédé est une étape essentielle pour pouvoir avancer. Les obsèques tiennent une place importante dans ce processus, car ils contribuent à l’acceptation du départ de la personne aimée. Pour rendre son organisation moins pénible, nous vous expliquerons comment organiser des obsèques si vous vous trouvez à Caen.

Les étapes à suivre pour préparer les obsèques à Caen

Lorsqu’une personne décède, les proches doivent effectuer plusieurs démarches. Les procédures s’enclenchent juste après l’annonce du décès.

Que faire dans les 24 heures après le décès ?

Dans les 24 heures, vous devez faire appel à un médecin pour constater le décès, et rédiger l’attestation de décès. Dans le cas où votre proche est décédé dans un centre hospitalier, dans un EHPAD, ou dans une maison de retraite, c’est le personnel qui se charge d’effectuer ses premières démarches pour vous.

En cas de suicide ou de mort accidentelle, il est impératif de prendre contact avec la gendarmerie de votre commune pour que les responsables puissent mener leur enquête et établir un procès-verbal.

Une fois ces procédures faites, vous devez vous rendre à la mairie (celle où votre proche est décédé) afin de déclarer officiellement le décès. Pour ce faire, vous aurez besoin :

  • du certificat de décès ;
  • d’une pièce d’identité du défunt ;
  • de son livret de famille ;
  • du procès-verbal si besoin ;
  • de votre pièce d’identité.

Vous obtiendrez, après cela, plusieurs copies de l’acte de décès. Il est à noter que le choix de l’entreprise funéraire doit être fait dans ce laps de temps. Vous pourrez, à cet effet, réaliser vous-même les démarches mentionnées plus haut ou leur demander de les effectuer pour vous.

Lire aussi  Comment annoncer un décès ?

Plusieurs entreprises de pompes funèbres sont disponibles dans la région de Caen. ADN Funéraire vous accompagne dans ces démarches. Elle met à votre disposition des conseillers qui vous soutiendront à chaque étape.

Afin de trouver le prestataire qui vous convient, nous vous conseillons de comparer plusieurs services et tarifs en demandant des devis.

C’est également à ce moment que vous avez la possibilité de publier un avis de décès dans la presse locale et d’informer vos proches.

Ce qu’il faut faire dans les 6 jours après le décès

Vous devez, dans les 48 heures qui suivent le décès de votre proche, assurer le transport de la dépouille du défunt du lieu de décès vers la chambre funéraire, ou le domicile. Celui-ci doit obligatoirement être fait par l’entreprise funéraire de votre choix. Vous devez par la suite contacter la mairie dans la région de Caen afin d’obtenir une autorisation d’obsèques. Encore une fois, n’hésitez pas à demander à vos pompes funèbres de réaliser cette démarche.

Durant cette période, vérifiez également si votre proche décédé a souscrit ou non à un contrat obsèques. Si tel est le cas, le financement d’une partie ou de la totalité des funérailles est pris en charge par le prestataire. Informez-vous sur l’option choisie par le défunt afin de pouvoir anticiper les dépenses. Si ce dernier n’a souscrit à aucun contrat, contactez la caisse primaire d’assurance-maladie pour bénéficier d’une prise en charge partielle, ou réalisez une collecte auprès de vos familles et amis si votre situation financière est délicate.

Important : l’inhumation ou la crémation du défunt doit être faite dans ces 6 jours. Les décisions à prendre pour l’organisation de la cérémonie seront nombreuses. Il vous faudra beaucoup de courage et du soutien de votre entourage.

Que faire dans le mois qui suit le décès de votre proche ?

Les démarches ne s’arrêtent pas à la fin des obsèques. En effet, plusieurs tâches administratives sont à réaliser. Vous devez, notamment, contacter la banque de votre proche décédé pour leur informer de la situation et ainsi bloquer tous les comptes actifs. Informez également tous les organismes susceptibles de verser un capital au défunt. Il peut s’agir, ici, d’une assurance-maladie, de la CAF ou des caisses de retraite, ou de pôle emploi.

Lire aussi  Assurance décès et assurance obsèques : quels intérêts, quelles différences et les pièges à éviter

Dans le cas où le défunt était un salarié, prenez contact avec la sécurité sociale, ainsi que l’entreprise pour pouvoir obtenir respectivement le capital décès et le solde de tout compte. Tous les autres contrats d’abonnement souscrits par le défunt doivent aussi être résiliés. Tout ce qui concerne la succession doit être abordé le plus tôt possible. Avec l’aide du notaire, l’envoi de la déclaration de succession sera rapidement envoyé. Plus vous attendez pour régler la succession, plus le processus de deuil sera long.

Comment rendre un dernier hommage à un défunt ?

Outre les démarches administratives à réaliser, il est tout aussi important de rendre correctement un dernier hommage au défunt durant les obsèques. Vous pouvez, par exemple, prononcer un petit discours, lire un poème, chanter une chanson ou jouer d’ un instrument. L’idée est de permettre à tous les proches du défunt de se souvenir de lui.

Vous avez également la possibilité de demander à des professionnels de la musique de jouer quelques morceaux pour rythmer l’ensemble de la cérémonie, tout en véhiculant les émotions que vous n’arrivez pas à exprimer. Prévoyez également des couronnes de fleurs à déposer au pied de la tombe. Ces dernières montrent à quel point vous tenez à cette personne.

Il est également conseillé de concevoir une plaque funéraire personnalisée pour que vous puissiez, non seulement, trouver facilement l’emplacement de la tombe, mais également, pour vous souvenir des bons moments que vous avez passés avec cette personne.

Vous pourrez, par la suite, instaurer des traditions pour vous souvenir du défunt. Vous pouvez, par exemple, prendre l’habitude de déposer des fleurs pour son anniversaire de naissance et de décès, organiser une messe de requiem ou organiser un voyage pour disperser ses cendres.

Lire aussi  Cartes de remerciement ou de condoléances lors d’un décès

En suivant ces étapes, l’organisation des obsèques de votre proche sera facilitée. Dans tous les cas, nous vous conseillons de solliciter les entreprises de pompes funèbres pour vous épauler dans les démarches dans les 48 heures après le décès. Vous pourrez ainsi entamer votre deuil dans la sérénité.