Vous voilà à la retraite et vous comptez profiter de ce repos bien mérité pour vous consacrer à vos passions et loisirs, mais pour ce faire, encore faut-il être et rester en bonne santé.

Peut-être vous dites-vous que vous n’avez pas les moyens de vous offrir une mutuelle, et pourtant elle pourrait vous permettre de faire face aux dépenses de santé, tant préventives que curatives, et donc de vivre plus longtemps, plus sereinement et en meilleure forme.

C’est pourquoi vous devez vous intéresser au sujet des mutuelles, que ce soit pour choisir un prestataire privé ou pour solliciter une aide de l’Assurance maladie. Nous vous expliquons ici l’essentiel à retenir sur les mutuelles santé pour les petites retraites.

Soyez vigilant à la prise en charge du ticket modérateur

Choisir une mutuelle avec un petit budget, c’est souvent renoncer à beaucoup de champs de protection. Pour autant, vous devez vous assurer que certains éléments sont bien couverts, sans quoi votre mutuelle serait inutile.

Votre assurance santé senior doit impérativement prendre en charge tout ou partie du ticket modérateur pour être efficace. Il s’agit de la part qui n’est pas remboursée par la sécurité sociale lors de consultations chez votre médecin traitant, chez le dentiste, chez les spécialistes de secteur 1 et en cas d’hospitalisation.

Soyez donc vigilant lorsque vous comparerez les différentes offres et que vous ferez jouer la concurrence. Faites attention au prix proposé par les prestataires, mais souscrivez uniquement si l’assurance est efficace.

Lire aussi  Comment valider quatre trimestres pour la retraite ?

Une assurance pourrait coûter une vingtaine d’euros par mois, mais si elle ne peut jamais être activée, il s’agit d’une perte sèche. Si vous doublez la facture, vous pouvez obtenir une assurance efficace, qui vous couvre réellement en cas de besoin et qui représente donc un réel gain d’argent sur le long terme.

Pour un petit budget, on estime qu’il faut compter environ une quarantaine d’euros par mois pour obtenir une assurance santé senior efficace. Par comparaison, on conseillera à un retraité disposant d’une retraite confortable, et qui souhaite être parfaitement couvert, d’allouer une centaine d’euros mensuels à sa mutuelle.

Si vous souhaitez profiter de votre retraite pour voyager, veillez aussi à ce que votre assurance soit valide à l’étranger. Ce sera généralement le cas pour les assurances qui coûtent une quarantaine d’euros par mois, mais vous devez prendre le temps de comparer les différentes garanties proposées.

Choisissez une mutuelle adaptée à vos besoins

Avec un budget serré, il n’est pas conseillé de choisir une mutuelle couvrant tous les besoins de santé. Ces contrats protègent très bien les assurés, qui évitent ainsi les surprises, mais ils sont très chers et couvrent souvent des cas qui s’avèrent inutiles.

Vous auriez ainsi l’impression de jeter de l’argent par les fenêtres. Pour un petit budget, il est donc préférable de choisir un contrat adapté à vos besoins personnels, actuels ou que vous pouvez anticiper.

Si vous n’avez aucun problème de santé à votre arrivée à la retraite, protégez-vous avec les garanties minimum seulement. Vous pouvez renoncer au remboursement des médicaments et au tiers payant pour réduire encore la facture, puis adapter votre contrat au fil des années si vos besoins évoluent.

Lire aussi  Faut-il changer de mutuelle à la retraite en tant que fonctionnaire ? 

En revanche, si par exemple, vous savez que vous avez besoin de consulter un kinésithérapeute régulièrement, choisissez un contrat d’assurance qui couvre les visites chez ce type de professionnels.

Vous paierez votre cotisation plus cher, mais puisque vous serez remboursé de vos frais médicaux, la facture finale sera plus avantageuse pour vous.

Intéressez-vous à la complémentaire santé solidaire

Si vous disposez d’une petite retraite, vous êtes peut-être éligible à la complémentaire santé solidaire. Ce dispositif de la Caisse nationale d’Assurance maladie permet aux personnes les plus modestes, dont les retraités, de bénéficier d’une mutuelle gratuitement, ou pour 1 euro par jour, au maximum. Elle est accordée sous conditions de ressources.

Par exemple, pour un foyer de deux personnes, le plafond annuel de revenus de référence est de 13,561 euros pour bénéficier de la complémentaire santé solidaire sans participation financière. Ce plafond s’élève à 18,307 euros de revenus pour bénéficier de la même protection contre une participation financière. Le montant exact de cette participation dépend de votre âge.

La complémentaire santé solidaire est très efficace et prend en charge les consultations chez tout professionnel de santé, sans qu’aucun dépassement d’honoraire ne puisse vous être exigé, sauf si vous désirez consulter un spécialiste hors du champ de la couverture, comme un thérapeute en médecine douce par exemple.

Si vous deviez être hospitalisé, votre séjour serait entièrement pris en charge, quelle qu’en soit la durée. De plus, les analyses médicales et les médicaments sont aussi couverts.

Pour en faire la demande, adressez-vous à votre caisse d’assurance maladie, qui vous fera remplir un formulaire et vous demandera les pièces justificatives à l’appui de votre dossier.

Lire aussi  Préparation à la retraite : comment économiser ?

Nous espérons vous avoir éclairé sur la nécessité de disposer d’une mutuelle, même avec une petite retraite, et nous vous souhaitons de profiter de votre retraite en pleine santé.