Le plan d’épargne retraite est un bon moyen de pouvoir cotiser et mettre de côté à l’approche de la retraite. Il est ainsi possible d’y avoir droit à titre individuel ou via votre entreprise. C’est le PER, qui a été mis en place depuis 2020 pour pallier aux autres formes d’épargne qui ont été mises de côté. Découvrez comment accéder à vos droits à titre individuel.

Éligibilité au plan d’épargne retraite individuel

Le plan d’épargne retraite est disponible pour la plupart des personnes ayant un travail. Plus encore, les demandeurs d’emploi, mais aussi les travailleurs qui ne sont pas salariés. Il est donc disponible à tous, et ce, sans limite d’âge ou lien à une profession particulière.

Dans les faits, la gestion de ce compte est réalisée par des intermédiaires ce qui vous permet de ne pas y penser. Les différentes personnes qui pourront gérer votre épargne vont la placer sur des actifs avec des résultats plus ou moins risqués en fonction de l’âge de votre retraite : plus elle est proche et plus les investissements sont sécurisés pour vous assurer un maximum de confort.

En termes d’utilisation, il existe aussi certains cas dans lesquels vous pourrez utiliser votre PER avant l’âge de la retraite. Il sera possible d’avoir accès à une certaine somme pour considérer l’achat de votre maison principale, mais aussi en cas de décès par exemple. Dans ce cas précis, le montant du PER est réparti équitablement entre les différents héritiers.

Souscrire au plan d’épargne retraite individuel

Le Plan épargne retraite individuel est considéré comme un contrat d’assurance-vie. En effet, pour ouvrir et débuter votre épargne à titre individuel, vous devrez passer par un intermédiaire spécialisé.

Ce type de sociétés qui permet de souscrire des contrats d’assurance pourra vous aider à mettre en place votre futur investissement. Il est possible de les retrouver directement au sein de votre entreprise, de votre mutuelle ou encore via une institution de prévoyance.

Il est d’ailleurs possible de retrouver ce type de contrats directement dans votre banque ou votre assurance. Par la suite, vous devrez aussi vous rapprocher d’un fonds de retraite professionnel supplémentaire pour débuter.

Il est donc possible d’effectuer différents versements sur votre compte d’épargne individuel. Vous pourrez en premier lieu transférer vos anciens versements issus d’anciens produits ou d’actifs de votre épargne retraite ou que vous auriez pu accumuler via le PER de votre entreprise.

L’intérêt de ce type d’épargne repose aussi sur le fait que vous pouvez réaliser des versements volontaires sur ce compte. En effet, cela vous permet de pouvoir transférer, quand vous le souhaitez, une certaine somme sur votre compte épargne.

Il est aussi possible d’ouvrir un plan d’épargne retraite d’investissement qui ressemble à un compte-titre et que vous pourrez utiliser pour réaliser n’importe quel type d’investissement, mais vous devrez tout de même vous entourer d’un organisme de conseil spécialisé.

Les résultats espérés grâce au plan d’épargne individuel

Si vous effectuez un transfert depuis vos anciens actifs et que vous êtes imposables, vous pourrez premièrement gagner un avantage fiscal : tout ce que vous versez sur ce compte épargne est principalement déduit des cotisations que vous payez ce qui n’est pas négligeable.

En termes de chiffres, vous pourrez percevoir 10 % des revenus de votre travail que vous avez déclaré au titre de l’année précédente dans la limite de 32 909 €. Il existe aussi une alternative qui peut être plus avantageuse : vous touchez 4 114 €, si le montant est supérieur aux 10 % de votre activité que vous avez déclarés l’année précédente.

Il faut ainsi prendre en considération la solution qui vous sera la plus avantageuse pour vous permettre de tirer un meilleur parti de l’épargne que vous réaliserez dès aujourd’hui. Attention cependant à bien regarder et prendre en considération ces exonérations puisque si vous en bénéficiez, une partie de votre épargne sera prélevée durant le déblocage.

Lorsque vous pourrez débloquer votre PER, vous recevrez ainsi la somme que vous avez épargnée sous la forme de capital (auquel seront appliqués les impôts sur le revenu si vous avez bénéficié de l’exonération fiscale). Il est aussi possible de toucher tous ces versements sous la forme de rentes qui seront plus ou moins déduites en fonction des exonérations fiscales dont vous aurez pu bénéficier.

Depuis juillet 2021, vous pouvez retirer votre épargne en capital si votre rente mensuelle est inférieure à 100 € avant liquidation : c’est un bon moyen de pouvoir gérer votre épargne plus librement lors du déblocage.

En bref, le plan d’épargne retraite est un véritable atout pour les personnes qui souhaitent anticiper leur retraite en toute sérénité. C’est un contrat qui est très facile à mettre en place, que vous gérez très peu et qui peut vous apporter des sommes intéressantes durant votre retraite. Cette hypothèse n’est donc pas à écarter si vous souhaitez apprécier au mieux cette période. Plus encore, c’est un gain de sérénité qui n’est pas négligeable.