De nombreux facteurs peuvent nuire à une alimentation équilibrée, en particulier chez les personnes âgées. Ces problèmes peuvent limiter l’obtention de certaines des meilleures vitamines pour les personnes âgées par le seul régime alimentaire.

Par exemple :

  • Beaucoup de seniors passent moins de temps à cuisiner qu’auparavant
  • Le vieillissement peut diminuer la capacité de métaboliser les vitamines clés et peut entraîner une perte d’appétit
  • Certaines conditions dentaires peuvent affecter la consommation d’aliments

Dans ces cas, la complémentation peut être un moyen utile pour pallier aux carences d’un régime alimentaire “normal”. Les besoins en vitamines et en minéraux évoluent avec le temps. Le fait d’en être conscient est essentiel pour réduire leur impact et permettre aux seniors de maintenir une santé optimale. Qu’il s’agisse d’un manque d’énergie, d’une baisse de régime du système immunitaire, de douleurs articulaires ou d’inflammation chronique.

Consommer les bons compléments alimentaires pour personnes âgées (en parallèle d’une alimentation saine) peut contribuer à améliorer la qualité de vie en général. Vous trouverez ci-dessous les vitamines clés que les seniors doivent surveiller quotidiennement dans leurs diètes.

Des compléments pour l’énergie, le système immunitaire et la santé des articulations

compléments alimentaires

La Vitamine B12

Indispensable pour le renouvellement cellulaire, la B12 est aussi un allié pour la santé de la peau et le bon fonctionnement des neurones. B12 et B9 sont associés avec la réduction du taux sanguin d’homocystéine, un composé dont l’excès est impliqué dans les maladies cardiovasculaires.

La viande, les œufs et les produits laitiers sont les meilleures sources de vitamines B12 (ou cobalamine) pour permettre à l’organisme d’obtenir cette vitamine essentielle. Malheureusement, à mesure que les gens vieillissent, leur capacité d’absorber la vitamine B12 diminue. Les médicaments, les éventuelles opérations et une réduction naturelle des niveaux d’acide gastrique ont un impact sur la quantité de B12 dans les processus de l’estomac.

C’est d’autant plus vrai chez les personnes de plus de 50 ans, qui sont les plus susceptibles d’avoir un faible taux de B12. Une carence sévère en B12 peut causer de l’anémie et, dans certains cas, des lésions nerveuses. Pour les personnes âgées qui cherchent à réduire leur consommation de viande et de produits laitiers, il s’agit d’une vitamine importante à surveiller !

Un excellent complément alimentaire pour la vitamine B12 n’est autre que la spiruline, une micro algue très riche nutritivement. Les algues alimentaires, de manière générale, sont de bonnes sources de B12, comme les algues rouges (nori) et vertes (aonori).

La Vitamine D : vitamine du soleil

La vitamine D, ou “vitamine du soleil”, est une vitamine liposoluble qui est mieux absorbée par la peau à partir de la lumière directe du soleil. Très peu d’aliments contiennent naturellement de la vitamine D.

On voit de plus en plus de faibles taux de vitamine D avec l’augmentation de la sensibilisation au cancer de la peau. Principalement, les écrans solaires peuvent bloquer jusqu’à 99% des rayons UV nécessaires à la production de vitamine D. De plus, une diminution de l’activité en plein air et une augmentation de l’obésité dans l’ensemble de la société (pas que chez les seniors) sont en hausse. Par conséquent, cela a entraîné une plus grande carence en vitamine D chez les personnes âgées et les autres. Pour ceux qui ne peuvent pas profiter du soleil toute l’année ou être à l’extérieur, la vitamine D devient l’une des vitamines les plus importantes à prendre en considération dans le cas d’une supplémentation.

Certains problèmes peuvent survenir chez les seniors en cas de carence, comme :

  • des dépressions
  • une baisse du système immunitaire
  • l’ostéoporose.

Récemment, les chercheurs ont également découvert des associations avec la vitamine D et les maladies cardiaques. La seule façon de déterminer les niveaux de vitamine D est d’effectuer un test sanguin appelé 25-hydroxyvitamine D.

Réduire l’inflammation et améliorer la santé cardiaque grâce aux acides gras oméga-3

Il est normalement recommandé de consommer au moins deux portions de poissons chaque semaine. Vous devez toujours aller chercher vos besoins nutritionnels par le biais d’un régime alimentaire avant de prendre un supplément supplémentaire. Cependant, pour certains, manger du poisson deux fois par semaine n’est simplement pas envisageable. De plus, des antécédents de coronaropathie (accumulation de dépôts graisseux sur la paroi des artères) peuvent augmenter la quantité d’oméga-3 nécessaire.

Pour ces situations, nous recommandons d’envisager des compléments d’huile de poisson pour supplémenter l’apport alimentaire. L’huile de poisson concentrée contient 1200 mg d’acides gras EPA et DHA par portion. Il faudra en tous les cas en discuter avec son médecin traitant avant d’entamer toute cure que ce soit.

Des compléments pour les douleurs articulaires

Notre corps doit fabriquer de la glucosamine et de la chondroïtine, deux composants nécessaires à un cartilage sain. Au fur et à mesure que le corps vieillit, il peut être utile de prendre des compléments de glucosamine et de chondroïtine pour aider au traitement de l’arthrose en contrôlant la douleur articulaire et en ralentissant la progression de la maladie.

La bromélaïne, l’enzyme contenue naturellement dans l’ananas, aide elle aussi à lubrifier les articulations. Elle agit comme un agent anti-inflammatoire et anti-gonflement naturel dans le corps. La gélatine travaille avec le collagène dans les articulations pour aider à lutter contre l’inflammation chronique. Vous pouvez également envisager de prendre de l’harpagophytum (ou griffe du diable) pour réduire les douleurs articulaires.

Notez enfin que les oméga 3 contenus dans l’huile de poisson sont une bonne aide. Si vous en voulez de meilleures qualités, orientez-vous vers l’huile de krill.

Des compléments en calcium

Idéalement, nous vous recommandons d’obtenir votre calcium de votre alimentation. Les aliments comme le lait, le fromage, le yogourt, le jus d’orange frais et le chou frisé sont d’excellentes sources de calcium. Pourtant, il s’agit là d’un nutriment que les aînés peuvent avoir de la difficulté à obtenir à partir de l’apport alimentaire. Le corps stocke 99% de son apport en calcium dans les os et les dents pour soutenir leur structure et leur santé. Il est généralement dit que le calcium est mieux absorbé lorsqu’il est pris en quantités de 500 à 600 mg ou moins. Pour vous donner un cadre de référence, il y a 300 mg de calcium dans une tasse de lait écrémé. Dans le cas des aliments riches en calcium comme le lait, le fromage et le yogourt, il est préférable d’espacer ces apports tout au long de la journée.

Voici les recommandations en termes d’apport quotidien en calcium :

  • Femmes de 19 à 50 ans : 1 000 mg
  • Femmes de 51 ans et plus : 1 200 mg
  • Hommes âgés de 19 à 70 ans : 1 000 mg
  • Hommes 71 ans et plus : 1 200 mg

Réduire la douleur de la prostate chez les seniors

L’hyperplasie bénigne de la prostate également connue sous le nom d’hypertrophie de la prostate est monnaie courante chez les hommes qui prennent de l’âge. Plus de 50 % des hommes de plus de 60 ans en sont affectés et 80 % des hommes âgés de 80 ans ou plus présentent des symptômes, notamment un inconfort dans la région de l’aine, un besoin fréquent ou urgent d’uriner, un débit urinaire intermittent ou faible, la nycturie (se réveiller pendant la nuit parce qu’il faut uriner) et le sentiment que la vessie ne s’est pas complètement vidée. Des suppléments existent aussi sur le marché pour en soulager les symptômes. Parlez-en avec votre médecin.

Dans tous les cas, les compléments alimentaires doivent rester ce que leurs noms indiquent : des suppléments qui ne doivent pas se substituer à une alimentation saine et variée. S’il est très simple de ne pas en faire usage quand on est jeune, le besoin d’y avoir recours se fait de plus en plus ressentir à mesure que l’on vieillit et que les facteurs de notre quotidien nous empêchent de nous alimenter correctement. Quoi qu’il en soit, la nature de ces compléments alimentaires doit être soigneusement choisie avec un professionnel de la santé.

> Voir aussi : Allô Docteur : Alimentation des seniors : les compléments alimentaires sont-ils utiles ?