Palmitoyléthanolamide, ce mot difficile à prononcer est un composé aux nombreux bienfaits arrivé sur le marché il y a quelques années. C’est une réponse aux douleurs chroniques et aux troubles inflammatoires ainsi qu’une alternative efficace aux médicaments et leurs effets secondaires.

Utilisé en complément alimentaire, il convient donc parfaitement aux séniors. Découvrons de quoi il s’agit et comment l’utiliser.

Qu’est-ce que le palmitoyléthanolamide ?

Le palmitoyléthanolamide (PEA) n’est pas si compliqué qu’il en a l’air : c’est un amide d’acide gras endogène de la famille des N-acyléthanolamines, ce qui signifie qu’il est présent naturellement dans l’organisme.

Il est produit par nos cellules lorsqu’elles vivent une situation de stress : infection, inflammation ou traumatisme. Le PEA est aussi présent en faible quantité dans certains aliments comme le jaune d’œuf, le soja, les graines de tomates ou le lait de vache.

Depuis qu’ils ont découvert le PEA dans les années 1950, les chercheurs ne cessent de s’intéresser à ses bienfaits pharmacologiques car il a la faculté d’activer les récepteurs cannabinoïdes.

Ces derniers jouant un rôle important dans la gestion de la douleur, de plus en plus de professionnels recommandent les compléments alimentaires de palmitoyléthanolamide comme l’optipea pour remplacer l’huile ou les médicaments fait à base de CBD.

Ses actions

Le palmitoyléthanolamide doit son efficacité à la facilité qu’il a de traverser les barrières de l’organisme et d’atteindre ainsi efficacement sa cible. Il agit de plusieurs manières sur le fonctionnement de l’organisme, voici quelques-unes de ses actions :

  • Activation des récepteurs cannabinoïdes qui gèrent activement la douleur ;
  • Modification des messages de douleurs que transmettent les cellules gliales aux neurones ;
  • Régulation de l’activité des mastocytes dans le but de diminuer les inflammations et donc la douleur.

Dans quels cas utiliser un complément de palmitoyléthanolamide ?

Les compléments alimentaires de palmitoyléthanolamide sont recommandés pour traiter un grand nombre de soucis de santé.

Maladies inflammatoires

Dès les années 1950, les chercheurs ont su mettre en avant les propriétés anti-inflammatoires du PEA. S’en sont suivies de nombreuses études concluantes et prometteuses réalisées sur les rongeurs (1).

Le PEA s’est aussi révélé efficace sur les inflammations chroniques des intestins comme le prouve une étude de 2016 sur les souris (2). Enfin, toujours d’après une étude sur les rongeurs, le PEA est efficace en cas de maladie inflammatoire de l’intestin, plus précisément sur les colites ulcéreuses (3).

Système nerveux

Un des principaux symptômes du dérèglement du système nerveux est le trouble du sommeil. Ce trouble résulte bien souvent de complications liées à des douleurs neuropathiques.

Des études ont mis en avant l’efficacité du PEA dans l’amélioration du sommeil en diminuant par exemple le temps d’endormissement et les réveils nocturnes. Aussi, une étude a observé l’amélioration de la phase d’éveil chez les souris recevant une dose de PEA, ce dernier agissant sur la régulation du taux de dopamine.

Concernant la santé mentale, le palmitoyléthanolamide a été utilisé comme traitement d’appoint lors d’une étude en 2018 sur 54 patients hommes atteints de troubles dépressifs majeurs (4). Le groupe de patients PEA a présenté une réduction importante des symptômes dépressifs dès la deuxième semaine par rapport au groupe traité au placebo.

Douleurs

L’efficacité du palmitoyléthanolamide a été prouvé sur des douleurs de natures différentes :

  • Douleurs pelviennes : de très nombreuses études ont été menées sur des femmes et des adolescentes atteintes de douleurs pelviennes chroniques (à cause du cycle menstruel, d’endométriose ou durant les rapports sexuels). Les résultats ont démontré une baisse significative des douleurs ;
  • Douleurs neuropathiques périphériques et centrales : deux études (une sur 636 personnes, l’autre sur un groupe de 111 personnes) menées sur des patients atteintes de sciatiques ont montré des résultats identiques, à savoir une diminution significative des douleurs. Les deux études ont utilisé le même dosage de PEA : 300 milligrammes 2 fois/jours.
    Le PEA a également montré ses bienfaits antalgiques sur des patients atteints de sclérose en plaques.

Posologie et conseils d’utilisation

Le dosage indiqué pour bénéficier au maximum des bienfaits du palmitoyléthanolamide est de 400 à 1 200 milligrammes par jour (l’équivalent de 1 à 3 capsules ou gélules), et ce pendant au moins 2 mois.

Si jusqu’à présent, aucune contre-indication ou toxicité n’a été rapportée pour ce composé naturel et organique, un seul patient a souffert de palpitations cardiaques et plusieurs d’inconfort gastrique.

Il est donc conseillé de toujours suivre les indications d’utilisation et de ne surtout pas dépasser les doses recommandées, de privilégier les produits de qualité et naturels en vérifiant la composition.

De plus, pour une efficacité optimale sur les inflammations et douleurs, il est conseillé de privilégier le format micronisé. Le PAE est ainsi assimilé plus facilement par l’organisme. Enfin, l’utilisation chez les enfants, les femmes enceintes et allaitantes est contre-indiqué, il est donc essentiel de consulter un professionnel de santé dans ce cas-là.

Source

(1) https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/11442148/
(2) https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27625036/
(3) https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27625036/
(4) https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29486338/