Quand on fait le choix du maintien à domicile pour les personnes âgées, il est important de disposer d’un environnement favorisant un maximum d’autonomie. La téléassistance est un moyen désormais efficace de garantir leur sécurité tout en rassurant les proches, en alliant domotique et objets connectés. Zoom sur des solutions et services en constante évolution.

La téléassistance en pratique

Les nouvelles technologies permettent aujourd’hui d’offrir aux seniors des prestations de services à domicile de meilleure qualité. Parmi eux, la téléassistance commence à se démocratiser en tant qu’alternative viable aux maisons de retraite et autres auxiliaires de vie.

Le principe de la téléassistance, ou téléalarme, repose sur un boîtier central relié au réseau téléphonique et à différents objets connectés pouvant lancer automatiquement une alerte en cas de situation de danger. Les exemples les plus répandues sont les bracelets et montres détecteurs de chute, pouvant s’activer automatiquement en cas de perte de verticalité ou sur simple pression d’un bouton. Le système de téléassistance prend alors le relais pour via un centre d’appel pouvant contacter directement les secours ou les proches de la personne concernée.

Les nouveautés autour de la téléassistance

Téléassistance et domotique font de plus en plus bon ménage. Les derniers salons high tech ont mis en lumières plusieurs solutions novatrice pour aider les seniors à mieux vivre à domicile et lutter contre leur isolement.

On parle notamment d’applications mobiles de téléassistance afin de garder un œil sur l’activité de son parent maintenu à domicile.

Aussi, plusieurs solutions redoublent aujourd’hui d’ingéniosité pour assurer un suivi détaillé des faits et gestes d’une personne âgée chez elle.

Ces solutions intelligentes permettent, à l’aide de capteurs de mouvement installés dans chaque pièce, de mieux comprendre ses habitudes au quotidien, allers et venues, heures de coucher et de lever, temps passé dans chaque pièce… De sorte que la moindre anomalie ou comportement suspect déclenche une alerte automatique. De là, le service de téléassistance prend le relai, soit en alertant directement le télécentre qui sera en mesure de contacter les secours, soit en prévenant le proche parent choisi via application mobile.

Des solutions contre l’isolement des personnes âgées

solutions contre l'isolement des seniors

La téléassistance peut prendre plusieurs visages en fonction de la catégorie d’utilisateurs et des besoins en accompagnement.

Elle peut être tout simplement utilisée à des fins sécuritaires, afin que les seniors livrés à eux-même puissent s’appuyer sur un système de téléalarme ; mais également très utile dans certains pour combler le manque de présence à domicile.

Pour cela, plusieurs Start-up orientées tentent aujourd’hui d’innover dans les objets connectés et dans la domotique. Comme par exemple des tableaux de bords bluetooth tout-en-un mettant à disposition plusieurs services connectés comme : courses en ligne, appels visio, bouton SOS, musique… De cette manière, les seniors sont en capacité de garder un contact plus régulier avec leur entourage, et accéder plus facilement à des services de la vie quotidienne pour limiter leur dépendance.

D’autres dispositifs, comme des cadres photos interactifs, peuvent être d’une aide précieuse pour les membres de la famille souhaitant communiquer plus régulièrement avec leur parent, si la distance les en empêche ou le manque de temps. L’accès au cloud permet notamment d’envoyer des photos, des mails ou messages personnalisés, mais aussi des alertes ou rappels pour les gestes importants de la vie quotidienne. Ce type d’appareil est particulièrement efficace pour les personnes âgées en maison de retraite ou EPHAD, ainsi que pour des utilisateurs isolés géographiquement.

Aides financières autour de la téléassistance

Plusieurs organismes proposent des aides financières pouvant compenser l’investissement fait dans les solutions de téléassistance. Le Conseil Général de chaque département dispense généralement l’APA – Allocation Personnalisée d’Autonomie – qui couvre une partie importante des frais de maintien à domicile, en cas d’éligibilité.

Pour être le mieux informé sur les possibilités de financement spécifiques à votre région, n’hésitez-pas à contacter des structures de type CCAS ou CISS pouvant vous orienter sur l’aide la plus adaptée à vos besoins.

La plupart des entreprises proposant la téléassistance possèdent un agrément de Services à la Personne, ce qui permet de déclarer le montant des prestations sur sa déclaration d’impôt sur le revenu. Si vous êtes concerné, vous êtes en mesure de bénéficier d’un crédit d’impôt de 50% de vos dépenses.

Avantages de la téléassistance

Hormis les nombreuses application de la téléassistance dans la vie des personnes âgées à domicile et isolées, ce type de service présente plusieurs avantages pratiques non négligeables.

Ne serait-ce tout d’abord d’un point de vue budgétaire, la téléassistance se pose comme une véritable alternative au solutions d’hébergements classique, chez un proche parent ou en maison de retraite. Les seniors sont en effet le plus souvent moins disposés à quitter leur chez-soi auquel ils sont profondément attachés. Alors que pour un abonnement moyen de 20€ par mois, il est possible d’assurer à la personne concernée un minimum de sécurité et un maximum d’autonomie, sans avoir à trop se soucier des aléas et risques de chute.

Afin de faire face à toutes les éventualités, certaines offres de téléassistance proposent des appareils spécialement étudiés pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, ainsi que pour les personnes à mobilité réduite.

La simplicité du matériel utilisé, ainsi que sa fiabilité, sont des atouts importants afin de rendre la téléassistance la plus simple d’accès possible à tout un chacun. L’installation et la maintenance sont le plus souvent gratuites et les appareils remplaçables en cas de défaut. Ceux-ci sont relativement discret et ne sont pas encombrant.

La téléassistance est en constante évolution et prend plusieurs formes en fonction du profil, de sorte qu’elle s’adapte de plus en plus à tous les besoins des personnes âgées.