La sécurité et le confort sont des éléments primordiaux pour le bien-être quotidien d’une personne âgée. Les années passant, les seniors perdent de plus en plus leurs capacités à se mouvoir et à circuler en toute autonomie et indépendance chez eux.

Cette difficulté est exacerbée par les dangers et obstacles qu’ils peuvent rencontrer dans l’environnement de la maison, notamment dans les salles de bains, w.c., escaliers, jardin et cuisine. Il est donc primordial d’effectuer quelques changements et d’adopter de nouvelles règles de sécurité.

Les statistiques montrent que seulement 6 % des maisons sont adaptées aux personnes âgées, ce qui est en lien avec 279 000 chutes enregistrées chaque année. Le risque se trouve dans les différentes pièces de la maison : 46 % dans la salle de bains, 17 % dans la chambre et 18 % dans la salle de séjour. L’aménagement doit donc toucher l’ensemble des pièces.

Ces mesures à prendre sont d’une importance capitale, non seulement pour la sécurité de nos seniors, mais également pour leur bien-être psychique et leur liberté de choisir, car il est prouvé qu’une partie d’entre eux, si on leur en laissait la possibilité, souhaiterait continuer à vivre un maximum en toute autonomie à leur domicile, plutôt que d’être dépendant en maison de retraite.

Quels sont les challenges qu’un senior peut rencontrer à la maison ?

Au fil des années, une personne âgée peut rencontrer plusieurs difficultés et obstacles dans l’environnement interne de sa maison, ce qui la prive de son autonomie.

Parmi les obstacles majeurs, on retrouve :

  • Les escaliers : monter et descendre les escaliers devient difficile pour les personnes âgées. Il existe de plus un risque de chute mortelle.
  • L’encombrement dans les pièces de la maison : les meubles, les plantes, les tapis, les électroménagers ou encore les câbles d’électricité laissés sur les sols freinent la circulation et la capacité de déplacements.
  • Les carrelages et les parquets non adaptés peuvent causer des chutes. Par exemple, quelques gouttes d’eau sur une surface peuvent causer des dégâts considérables.
  • Les ustensiles lourds et mal placés dans les placards.
  • L’obscurité et les éclairages insuffisants à l’intérieur et l’extérieur de la maison.

Pourquoi est-il important d’aménager les maisons pour les personnes âgées ?

Les obstacles cités auparavant causent des accidents pouvant entrainer des fractures et des traumatismes aux conséquences handicapantes, voire mortelles.

Il est donc très important d’apporter des changements dans l’environnement des maisons et de les aménager au mieux en prenant en compte leurs besoins, leurs habitudes quotidiennes et leurs envies, tout en tenant compte des capacités motrices, sensorielles et cognitives.

Comment aménager la maison afin d’offrir plus d’autonomie et de confort pour les personnes âgées ?

Dans un premier temps, il est important d’installer des équipements indispensables dans l’amélioration du quotidien des personnes âgées :

Installer un monte escalier

Parmi les équipements essentiels à adopter si la personne âgée vit dans une maison avec des escaliers, il y a le monte escalier, aussi appelé « fauteuil élévateur ».

Cet outil de sécurité et de confort possède de nombreux avantages. Il permet d’accéder facilement d’un étage à un autre, d’éviter les risques de chutes, d’éviter les aménagements trop importants et de continuer à profiter de toutes les pièces de la maison sans avoir à déménager le tout au rez-de-chaussée.

Le prix monte escalier va varier selon les marques, le type et les dimensions (généralement fabriqués sur mesure).

De plus, le monte-escalier doit répondre à certaines normes de sécurité comme la présence d’une ceinture de sécurité, un détecteur d’obstacles, un système d’arrêt d’urgence, un interrupteur de verrouillage, deux télécommandes minimum ou encore la présence un repose-pied escamotable.

Il est également à mentionner que si une personne âgée souhaite acheter un monte escalier, elle pourra bénéficier de certains avantages fiscaux : La TVA réduite, le crédit d’impôt, l’APA (l’allocation personnalisée d’autonomie) ou encore les aides au financement de l’aménagement du logement.

Installer des antidérapants

L’objectif est d’éviter le glissement sur les sols (carrelage, parquet, etc.) et particulièrement dans les salles de bain et les toilettes. Il est important de placer de la moquette, d’aménager des sols plastiques antidérapants et d’installer des tapis antidérapants dans les baignoires.

Installer des barres d’appui

Il s’agit de fixer des barres d’appui dans les différentes pièces de la maison dans le but de s’en servir comme des guides et de faciliter le déplacement.

Installer des interrupteurs à hauteur adaptée

Il est important d’installer des interrupteurs à hauteur appropriée, et ce, à l’entrée de chaque pièce afin d’obtenir un éclairage suffisant pour un déplacement sécurisé.

Installer un lit médicalisé

Notamment pour les personnes âgées qui passent plusieurs heures allongées : ce lit offre le confort, la sécurité et l’autonomie, mais facilite aussi le travail de l’auxiliaire de vie.

Installer des portes et fenêtres coulissantes ou pliables

Cela facilite la mobilité et il est conseillé de les équiper de volets roulants ou d’un panneau acoustique.

Quels sont les gestes de précautions à adopter pour la sécurité des personnes âgées ?

Il y a plusieurs gestes importants à effectuer pour garantir une sécurité maximum de nos seniors :

  • Arranger les espaces : éliminer tous les obstacles qui empêchent une personne âgée de circuler en autonomie, retirer les tapis, les meubles non essentiels, etc.
  • Ranger les placards et mettre à la portée de main les accessoires les plus utiles.
  • Accrocher les câbles et les rallonges.
  • Ranger les ustensiles de cuisine dans les placards du bas.
  • Leur choisir un escabeau très stable au besoin.
  • Utiliser des embouts molletonnés pour recouvrir les coins.
  • Associer une couleur à chaque meuble afin qu’ils puissent les repérer facilement.
  • Automatiser le réglage de certains équipements (les chauffages, les climatiseurs, les portes, etc.) dans le but de faciliter la gestion et le contrôle à distance.
  • Mettre à leur disposition des équipements protecteurs pour les activités dangereuses.
  • Faire appel aux auxiliaires de vie au besoin.
  • Leur acheter des téléphones à grosses touches faciles à utiliser pour une meilleure communication en cas d’urgence.

Comment financer les travaux d’aménagements maison ?

En plus des aides financières mentionnées plus tôt pour l’acquisition d’un monte-escalier, les personnes âgées peuvent bénéficier d’aides pour améliorer leurs conditions de vie dans les logements et pour effectuer des aménagements et des améliorations.

Il y a, par exemple, les aides de l’agence nationale de l’habitat qui permettent aux propriétaires et aux bailleurs (sauf les bailleurs sociaux) de bénéficier d’aides pour les travaux. Pour les personnes locataires, il faut obtenir l’accord du propriétaire. Le logement doit avoir plus que 15 ans.

Il existe aussi des aides des caisses de retraite qui financent aussi les travaux d’améliorations, notamment les financements pour conseil en aménagement du logement, les travaux d’isolation thermique, les travaux d’adaptation pour des aides techniques dont on a parlé plus tôt : barres d’appui, marches antidérapantes, etc.

L’adaptation de l’environnement des maisons ne nécessite généralement pas de gros œuvres : il suffit souvent de quelques mesures de précautions simples pour rendre un appartement drastiquement plus sécurisé.