Les échecs sont un jeu de société populaire et aux multiples bienfaits, surtout chez les seniors.

En effet, demandant à la fois concentration, logique et réflexion, il s’agit d’une activité conseillée à tout âge, mais surtout lorsque le cerveau est plus fragile et que les maladies neurodégénératives pointent le bout de leur nez ou menacent.

Vous voulez savoir comment les échecs peuvent vous aider à garder une bonne santé mentale ? Alors, cet article est fait pour vous.

Quels sont les bienfaits des échecs sur la santé mentale ?

Les échecs disposent de très nombreux bienfaits, et surtout sur la santé mentale.

Afin de vous aider à y voir plus clair, voici une petite liste reprenant les principaux bienfaits et vertus de ce jeu, preuve à l’appui.

Prévention contre Alzheimer

La maladie d’Alzheimer est l’un des pires fléau chez les seniors. Impactant directement la mémoire à long, mais aussi court terme, la maladie rend doucement la personne touché incapable de se rappeler de quoi que ce soi et de s’occuper de soi-même.

Et les échecs peuvent prévenir cela dans une certaine mesure.

En effet, selon un article du Sciencemag reprenant les résultats d’une étude réalisée en 2001, celui-ci ayant été écris par le docteur Friedland, les échecs sont une excellente solution pour prévenir Alzheimer, il est possible de diminuer les risques de développement de la maladie de 35% en pratiquant les échecs régulièrement.

Prévention contre les maladies neurodégénératives

Dans l’extension du bienfait précédent, les échecs permettent de lutter contre le développement de la majorité des maladies neurodégénératives courantes, mais aussi d’en limiter le développement.

On peut notamment citer, outre Alzheimer, la maladie de Parkinson, l’atrophie corticale postérieure, ou encore la maladie de Huntington.

En effet, selon une étude publiée en 2013 dans le Canadian Medical Association Journal, tous les jeux de réflexions permettent de prévenir un déclin cognitif chez les personnes âgées mais aussi de diminuer son atteinte.

Les échecs consistent donc, par interprétation, en un excellent moyen d’empêcher le déclin cognitif.

Maintien des fonctions cognitives et cérébrales

En jouant aux échecs, les seniors font travailleur leurs neurones et leur cerveau.

Ainsi, il est possible de légèrement ralentir le vieillissement dans le sens où grâce à l’activation des neurones et l’importante réflexion nécessaire à ces jeux, les fonctions cérébrales et cognitives sont maintenues et le cerveau ne passe pas à l’état de simple gestionnaire des nerfs.

Comment les échecs peuvent-ils avoir un tel pouvoir sur la santé mentale ?

Les échecs sont un jeux demandant énormément de réflexion, ce qui a pour effet d’activer le cerveau et de faire travailler les neurones.

Et c’est exactement ça qui permet aux échecs d’avoir un tel pouvoir sur la santé mentale de tous les joueurs, et en particulier des personnes âgée.

En effet, un cerveau non sollicité, ou du moins pas assez, est un cerveau qui va doucement se dégrader, surtout après la soixantaine.

En jouant aux échec, le cerveau est stimulé tout au long de la partie, mais aussi après car les joueurs pensent souvent à leur stratégie et réfléchissent ensuite à ce qu’il aurait pu améliorer.

L’utilisation du cerveau est donc intense et excellente pour la santé mentale.

Renforcement des liens sociaux, un autre bienfait à ne pas négliger

jeu d'échecs

Un des bienfaits de ce type d’activité qu’il ne faut pas négliger est la création et le renforcement des liens sociaux.

En effet, les seniors ont tendance à s’isoler de plus en plus avec l’âge, et cette pratique peut accélérer le vieillissement cellulaire, mais aussi augmenter les risques de maladies neurodégénératives et accélérer leur développement.

Il est donc nécessaire de garder un contact social régulier, et c’est exactement ce que permettent les échecs !

En effet, au cours de la partie, les deux joueurs seront dans une situation propice à la discussion, bien qu’ils doivent tous deux se concentrer.

C’est ce que prouve cette étude de 2013 réalisée par l’Université de Cambridge.

Et bien qu’elle ait été réalisée sur des enfants, les résultats sont exactement les mêmes : les échecs sont bons pour la vie sociale et les fonctions cognitives.

Où trouver des jeux d’échecs ?

Vous pourrez trouver des jeux d’échecs un peu partout dans des magasins spécialisés dans les jeux de société ainsi que sur des boutiques en ligne, mais ceux de King Chess font partie des meilleurs.

Vous pourrez trouver de nombreux types de types de plateaux, que ce soit de plateaux classiques, de voyage ou encore en 3D.

Enfin, vous pouvez tout à fait jouer aux échec sur votre téléphone ou votre tablette senior favorite.

À quelle fréquence jouer aux échecs pour profiter de ses bienfaits ?

Si vous souhaitez jouer aux échecs pour garder une bonne santé mentale, alors il est conseillé de faire une à deux parties à raison de deux fois par semaine.

Bien sûr, vous pouvez en faire plus souvent, mais attention à ne pas non plus tomber dans l’extrême et passer votre vie à jouer aux échecs, car dans ce cas, vous pourriez obtenir l’effet inverse à celui recherché.

Si vous voulez faire travailler votre cerveau tous les jours, variez les plaisirs !

ourquoi ne pas faire un sudoku ou deux le lundi et mercredi, faire un mot-croisé le jeudi et samedi, jouer aux échecs le mardi et vendredi, et laisser votre cerveau tranquille le dimanche, par exemple ?

Conclusion

En conclusion, on peut dire que les échecs ont des effets très bénéfiques sur le cerveau de toute personne, mais surtout chez les personnes âgées.

En effet, ils permettent de faire travailler le cerveau et ainsi limiter les risques de contracter une maladie neurodégénérative, ou d’endiguer son développement.

De plus, il s’agit aussi d’une excellente activité pour maintenir un contact social et éviter de se refermer sur soi-même.