Notre organisme doit être équilibré pour bien fonctionner, nous devons combler nos besoins avec des apports nutritionnels. Pour les personnes âgées c’est encore plus important, il est connu qu’il faut bien manger pour bien vieillir.

En France, nous sommes actuellement dans une période de “Papy Boom”.

En effet, nous comptons plus de vingt millions de personnes âgées de plus de 65 ans au sein de notre pays. Parmi elles, plusieurs millions sont en situation d’isolement et ne sont pas suivis. Il est donc difficile de connaître les chiffres exacts des seniors souffrant de dénutrition.

Cependant, les organismes de santé ont recensé plus d’un million de personnes âgées en dénutrition dans leurs établissements. Il est courant d’entendre que cette carence toucherait un senior sur dix vivants à domicile et un sur deux étant suivi dans un établissement de santé.

C’est un phénomène énorme que nous allons analyser pour en définir les causes et les conséquences afin de trouver une solution à ce problème.

Les causes de la dénutrition chez les seniors

La dénutrition chez une personne âgée provoque des déficiences variées et ravage la santé physique. C’est une singularité qui peut parfois s’observer à l’œil nu.

Effectivement, parfois l’amaigrissement est tel que la personne risque de perdre jusqu’à 5% de son poids en un mois.

Plusieurs causes contribuent à la dénutrition chez la personne âgée :

  • les troubles de régulation de l’appétit : le senior perd l’appétit car il ne ressent plus de plaisir à manger, les goûts n’ont plus aucune saveur pour lui. Cela peut aussi être dû au vieillissement et des maladies comme le diabète ou des intolérances à certains aliments comme les glucides.
  • le manque d’activité physique : Les personnes âgées qui restent la journée assise ou couchée et ne pratiquent même plus de marche ou autres petites activités physiques ont tendance à oublier de se nourrir car ils n’ont plus la sensation d’avoir faim.
  • les troubles bucco-dentaires et de déglutition : Lorsqu’il est difficile de se nourrir et de mâcher des aliments cela entraîne forcément une démotivation et un dégoût de la nourriture.
  • l’isolement, la dépression : Ce sont des facteurs importants de la dénutrition qui sont toujours accompagné d’une perte d’appétit.
  • les maladies chroniques : Le cancer, les maladies cardiaques, les problèmes gastriques, la constipation, sont des pathologies qui sont souvent la cause de la dénutrition.
  • la polymédication : L’usage intensif de médicament peut couper la faim et supprimer le goût des aliments, il va de même pour les régimes qui interdisent des aliments comme la graisse, le sel et le sucre. Le senior éprouvera du dégoût en voyant son assiette et ne voudra pas se nourrir correctement.

Les conséquences de la dénutrition pour les personnes âgées

La dénutrition détériore la santé physique de l’individu et entraîne une diminution de sa mobilité. L’organisme étant affaibli, les risques de chutes et de fractures sont augmentés.

De plus, cela peut entraîner des infections et des complications post opératoires. Les conséquences de la dénutrition chez les seniors sont les suivants :

  • amaigrissement : Jusqu’à 5% du poids total par mois, 10% sur 6 mois, risque d’anorexie
  • affaiblissement : La vie quotidienne devient parsemée d’obstacles, le physique n’arrive plus à suivre et la mobilité se réduit
  • fragilité : Les risques de chutes et de fractures sont aggravés
  • fatigue : Le métabolisme ne peut pas bien fonctionner et l’individu est fatigué
  • infections : L’organisme ne produit plus assez d’anticorps, la dénutrition favorise les infections
  • dépression : La santé mentale est affectée car le senior perd son autonomie

Comment prévenir la dénutrition ?

dénutrition senior

Prévenir de la dénutrition commence par revoir les bases de l’alimentation de la personne âgée. Effectivement, il faut enrichir son alimentation et veiller à adopter de bonnes habitudes lors de la préparation des repas.

Voici quelques exemples chiffrés afin de combattre la dénutrition avec une alimentation saine :

  • l’eau : Les besoins nutritionnels commencent par l’eau, il faut boire 1,5 litre d’eau par jour
  • les calories : Il est courant d’avoir des préjugés sur les besoins nutritionnels des seniors. En effet, nombreux sont ceux qui croient qu’ils n’ont pas besoin de manger autant que durant leur jeunesse. C’est faux, à titre d’exemple, un homme de 70 ans a besoin de 2300 calories par jour et une femme 1800. De plus ces besoins énergétiques peuvent augmenter si l’individu est touché par la maladie.
  • les protéines : Le besoin en protéines d’une personne âgée est de un gramme par kilo. De ce fait, il faut réussir à enrichir son alimentation avec des plats faciles à manger. Comme dit précédemment, il est parfois difficile de mâcher de la viande pour un senior. De ce fait, il faut s’adapter et proposer des plats faciles à manger comme de la viande hachée, du poisson, des yaourts, des lentilles…
  • le goût : C’est une force qui peut éviter la dénutrition. De nombreux seniors n’ont plus le goût de manger car ils ne ressentent plus ce qu’il mange. Il ne faut pas hésiter à relever les plats avec des épices et herbes aromatisantes, de plus certaines épices sont très bons pour la santé.

Une solution : Le suivi

Que ce soit dans un établissement de santé où à domicile, il est important de suivre chaque personne âgée afin qu’elles ne soient pas victimes de dénutrition.

Les aides à domicile ou les personnes de la famille, ainsi que les professionnels de la santé en établissement permettent de prévenir en cas de malnutrition.

De plus, grâce aux nouvelles technologies, il existe même des applications connectées comme l’application Cdiet qui permet un suivi personnalisé de la situation nutritionnelle des seniors et émet une alerte en cas de dénutrition.

La prévention est importante afin de ne courir aucun risque, il vaut mieux utiliser un maximum d’outil pour éviter cette carence alimentaire qui touche de nombreux seniors.