De plus en plus de seniors se lancent dans l’investissement immobilier, afin de générer des revenus et se constituer un patrimoine. La réalisation de ces projets repose souvent sur des prêts.

Or, un prêt immobilier demande de contracter une assurance de prêt, laquelle protège tant le senior emprunteur que l’organisme de prêt. L’assurance emprunteur implique des exigences. Il importe de tenir compte de nombreux paramètres avant d’y souscrire, qui plus est avec un statut de senior.

Quels sont les avantages d’une assurance de prêt pour les personnes âgées ?

Risques de santé aggravés, baisse de revenus, etc., ce sont autant de raisons qui expliquent la difficulté des seniors à trouver une assurance de prêt.

Cependant, vous avez de nombreux avantages à souscrire une telle assurance, dont le défaut compromet vos chances d’obtenir un crédit immobilier. Avec la loi Lagarde, vous avez la liberté de choisir l’organisme auprès duquel contracter votre assurance de prêt. Cette liberté augmente vos chances de trouver un contrat adapté.

De plus, il faut savoir qu’une assurance de prêt à la retraite protège le patrimoine que vous allez léguer à vos héritiers en cas de décès. De ce fait, elle vous protège des risques d’un défaut de remboursement.

Ainsi, même en cas de décès, d’invalidité ou autre, vos biens ne seront pas saisis, étant donné que votre assureur en prêt rembourse le capital restant dû à l’organisme prêteur. Mieux, vous bénéficiez d’une meilleure protection si vous faites l’option de la délégation d’assurances.

Lire aussi  Préparation à la retraite, notamment via le recours à un PER (Plan Épargne Retraite)

Quels sont les coûts d’une assurance de prêt pour senior ?

L'assurance de prêt présente des avantages pour les seniors

Les seniors étant considérés comme des profils à risque, le coût d’une assurance de prêt peut être élevé pour eux. Justement, les taux varient d’un assureur et d’une banque à une autre, en plus des surprimes qui peuvent être appliquées sur certaines garanties.

Parlant du taux, pour un senior âgé de 60 à 65 ans, il va en moyenne de 0,90 et 0,60%, respectivement pour une assurance de prêt contractée auprès d’une banque et en délégation. Dès 70 ans, il est de 1,70 et 0,95% en moyenne. Dans ces conditions, la délégation d’assurances semble être la solution la plus intéressante à envisager.

Cependant, à partir de 80 ans, la difficulté à trouver une assurance emprunteur est considérable. Si vous en trouvez, il faudra compter un taux minimum de 3,20%.

Les différentes garanties de l’assurance de prêt

L’assurance de prêt couvre différentes sortes de garanties.

La garantie décès

Grâce à la garantie décès, l’assureur rembourse à l’organisme prêteur le capital restant dû. Le remboursement se fait dans la limite du montant garanti et considérant le tableau d’amortissement. Vos héritiers sont alors protégés et peuvent récupérer le bien immobilier sans contrepartie. La garantie décès ne connaît pas d’exclusion sauf le suicide.

Les garanties IPT et ITT

L’assurance de prêt couvre aussi l’invalidité permanente et totale, laquelle peut être physique ou mentale, et constatée avant l’âge de 65 ans. La garantie IPT joue lorsque l’assuré est en incapacité d’exercer ses activités génératrices de revenus. Or, avec les seniors, ce cas de figure est très probable, même si ce niveau d’invalidité n’est pas aussi important que celui de la garantie PTIA.

Dans le cadre d’une garantie IPT, le taux d’invalidité contractuel doit être supérieur ou égal à 66%. Cependant, il ne s’agit pas d’un taux réglementé. Il peut donc varier d’un assureur à un autre. Dans tous les cas, il est calculé sur la base de l’invalidité professionnelle (si le senior est toujours en activité) et de l’invalidité fonctionnelle.

Lire aussi  Rédiger un CV à 60 ans

La garantie IPP (Invalidité Permanente et Partielle) est identique à la garantie IPT, à la seule différence qu’ici, le taux d’invalidité contractuel débute à partir de 33%.

La garantie PTIA

La garantie PITA se rapporte à un risque d’invalidité physique ou mentale constatée. À la différence du cas précédent, ici, il s’agit d’une invalidité définitive, qui nécessite que le senior soit assisté dans l’accomplissement des actes de la vie courante. Il tombe sous le sens qu’en l’espèce, le senior assuré ne peut mener aucune activité lui générant des ressources financières. Pour que l’assurance de prêt puisse opérer, le risque d’invalidité doit être constaté avant 65 ans.

Les garanties ITT et perte d’emploi

L’Incapacité Temporaire Totale est une situation où le senior est dans l’impossibilité totale d’exercer ses activités génératrices de revenus. Cependant, cette incapacité est temporaire, parce que souvent consécutive à un accident de travail ou un problème de santé grave.

Pour cette garantie, une période de carence de 90 jours (variables selon les contrats) s’applique. Les échéances de prêt sont donc prises en charge à partir du 91e jour.

La garantie perte d’emploi est rare, encore plus dans le cas particulier des seniors. Le cas échant, elle couvre pendant 2 ans au plus.

Comment choisir la police la mieux adaptée à vos besoins ?

Pour choisir une assurance de prêt senior suffisamment protectrice, il importe d’être prudent. Comparez les offres en utilisant un comparateur d’assurances emprunteur.

Le comparateur est une solution en ligne où sont inscrits les meilleurs assureurs en prêt. Pour l’utiliser, vous devez renseigner les informations relatives à vos besoins. Plusieurs offres sont alors générées pour que vous choisissiez celle qui vous convient.

Bien que le comparateur soit utile, son efficacité est plus pertinente si vous tenez compte de vos réels besoins avant de contracter. Aussi est-il important de faire attention à l’âge limite de souscription, ainsi qu’à l’âge limite de cessation de garanties.

Lire aussi  Personnes âgées : quelles sont les aides financières ?

Il est judicieux également de vous intéresser aux limitations de garanties comme l’hospitalisation dans le cadre de la prise en charge de certaines pathologies. Les exclusions de garantie et la formule de prise en charge sont aussi des détails qui comptent.

Comment faire une demande d’assurance de prêt ?

La souscription d’une assurance emprunteur pour senior est conditionnée par la présentation d’une déclaration de bonne santé ou d’un questionnaire médical. Dans certains cas, selon le montant demandé et l’état de santé particulière du senior, une visite médicale complémentaire peut être demandée. Certaines compagnies d’assurance remboursent le montant de cette visite.

Si malgré ces formalités relatives à votre santé vous ne trouvez pas une assurance de prêt, vous pouvez faire jouer la convention AERAS et obtenir une assurance. Il s’agit d’une mesure prise par les pouvoirs publics, en concertation avec les banques, pour que toute personne, peu importe son état de santé et son âge, puisse bénéficier d’un crédit. En contrepartie, son assureur peut appliquer des surprimes pour se protéger du risque de défaut qui découle de cette couverture.