De nos jours, le maintien à domicile des personnes âgées est de plus en plus fréquent et plébiscité par les séniors. De plus, les dernières révélations au sujet des EHPAD devraient encore accélérer la tendance.

Néanmoins, cela nécessite du matériel spécifique. Notamment en cas d’alitement préconisé par le médecin aux séniors dans l’impossibilité de se lever et de se déplacer, l’utilisation d’un lit médicalisé et d’un matelas adapté s’avère alors indispensable. En effet, cet équipement médical contribue grandement au maintien à domicile, offrant plus de bien-être et d’autonomie tout en favorisant les soins quotidiens nécessaires.

Mais pourquoi choisir un lit médicalisé ? Quelles sont ses fonctions ? Et peut-être bénéficier d’une aide pour en acheter un ? On vous dit tout dans cet article.

Pourquoi un lit médicalisé ?

Les lits médicaux, comme on en trouve sur ce site, répondent parfaitement aux exigences des séniors qui se retrouvent dans un état de santé qui impose un alitement. En effet, le réglage en hauteur ainsi que le relève buste automatique simplifient grandement les soins médicaux à dispenser, tout en aidant le patient à se lever et se coucher.

Bien que les lits médicaux s’adressent à tous types de personnes qui souffrent de pathologies de longue durée, ils sont particulièrement recommandés pour les personnes âgées dans le cadre du maintien à domicile. Cela facilite le bien vieillir à la maison, tout en s’appuyant sur les aides à domicile, la livraison des repas et de la télésurveillance médicale qui ces dernières années a fait d’énormes progrès.

Lire aussi  Sarcopénie, comment conserver sa masse musculaire à mesure que l'on vieillit ?

Les fonctions des lits médicalisés

Il existe plusieurs types de lits médicalisés, passant des plus simples aux plus sophistiqués, mais, quel que soit le modèle retenu, trois équipements indispensables sont obligatoirement disponibles :

  • Le relève-jambes : il peut être manuel ou électrique, cette fonction est destinée à soulager la mauvaise circulation sanguine dont souffrent de nombreuses personnes âgées. Son inclinaison s’adapte aux besoins de chaque personne. Notons également la présence de la fonction permettant de relever le lit à hauteur des genoux afin d’offrir au patient une position beaucoup plus confortable.
  • Une hauteur modulable : Un lit médicalisé possède une hauteur de matelas variable. Cette fonction indispensable offre aux soignants beaucoup plus d’aisance lors des soins, mais elle facilite également le déplacement du patient. Il est important de noter que les lits médicaux spécialement dédiés aux personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer possèdent un sommier qui peut se régler très bas dans le but d’assurer une sécurité maximale pour la personne âgée concernée.
  • Le relève-buste électrique : Il offre la possibilité au patient alité de se redresser via un simple bouton de commande. Le degré d’inclinaison est ajustable afin que chacun y trouve le confort qui lui convient. Cet accessoire indispensable aux personnes alitées durant de longues périodes va permettre une prise des repas beaucoup plus confortable, ainsi qu’une aisance améliorée et un bien-être lors des périodes de divertissements (télévision, lecture, visites, etc.).

Les types de lits médicaux

Plusieurs types de lits médicaux sont proposés sur le marché, chacun répondant aux nécessités et dépendances des patients.

  • Le lit médical simple et classique : conçu pour une seule personne
  • Le lit médical double : destiné à deux occupants, il offre deux sommiers totalement indépendants pour un confort total et une autonomie parfaite de chacun.
  • Le lit médical adapté Alzheimer : un lit bien plus sécurisé pour les personnes souffrant de cette pathologie, qu’il s’agisse de la hauteur du sommier, de barrières de sécurité, etc.
  • Le lit médical pour les personnes en surpoids : C’est un lit renforcé et bien plus large que le lit simple, il s’adapte aux corpulences les plus fortes et peut résister à des poids extrêmes.
Lire aussi  Perte auditive chez les seniors : tout ce qu'il faut savoir

Les équipements et fonctions complémentaires des lits médicalisés

Selon les besoins de chacun, un grand nombre d’équipements peuvent améliorer ou sécuriser le quotidien des séniors alités.

  • Un relève-jambes électrique pour apaiser jambes lourdes et solliciter le retour veineux.
  • Un porte-sérum si le traitement en cours le nécessite.
  • Des barrières de sécurité afin de prévenir les chutes et plus principalement nocturnes.
  • Une potence munie d’une poignée pour faciliter le redressement.
  • Un matelas anti-escarres pour les personnes qui doivent rester alitées de très longues périodes.
  • Des roues pour faciliter les transferts et les déplacements.
  • Une lumière pour un confort nocturne appréciable.
  • Une table de lit pour une prise de repas plus confortable.

La prise en charge lors de l’achat d’un lit médical

L’acquisition d’un lit médicalisé peut s’avérer une étape indispensable lors de la perte d’autonomie permanente d’une personne âgée.

La prise en charge par la sécurité sociale est tout à fait envisageable à condition de respecter les règles suivantes :

  • Le lit médical doit obligatoirement faire l’objet d’une prescription médicale.
  • Le lit médicalisé doit être doté d’au moins deux fonctions électriques (relève-buste et relève jambes par exemple).

La caisse primaire d’assurance maladie prendra en charge 65% (ou 100% si le patient est exonéré du ticket modérateur), le solde restant couvert par les complémentaires de santé.

Le remboursement est subordonné à un plafond tarifaire modulé selon le type de lit médicalisé. À titre d’exemple, pour un lit médical simple, le plafond de remboursement est fixé à un peu moins de 934 euros.

Enfin, notons que les accessoires en général ne sont pas pris en charge, sauf les arceaux de lit et les alèses imperméables.