Avec l’âge, la peau devient plus sensible aux agressions et il convient de trouver les moyens de se protéger au maximum. En France, l’allergie aux acariens touche au moins 3 seniors sur 5.

En général, la piqure de ces insectes microscopiques provoque des éruptions cutanées, des éternuements, des rhumes, et parfois des crises d’asthme. Il existe pourtant des astuces pour limiter les dégâts et assurer le bien-être des personnes du troisième âge.

Utiliser une literie adaptée

La première astuce pour lutter contre les allergies des acariens est d’avoir une literie adaptée. Dans le commerce, vous trouverez des couettes et des oreillers naturellement anti-acariens.

Ces linges de lit sont généralement fabriqués en tissus techniques de hautes performances et constituent une barrière efficace contre les poussières d’acariens. Cependant, ils n’offrent pas une protection 100 % efficace.

Pour maximiser la protection de votre lit contre l’invasion des acariens, pensez à vous procurer des housses anti-acariens de la gamme Ephacare. On distingue principalement deux catégories pour ce type de linge de lit. Nous avons les housses traitées d’une part, et les housses non traitées, d’autre part.

La première catégorie comprend des couvertures imbibées d’un produit naturel qui tue rapidement les acariens. La seule contrainte reste le fait qu’il faut régulièrement renouveler ces produits pour garantir l’efficacité de votre housse.

De leur côté, les housses non traitées se distinguent par leur excellente étanchéité. En effet, elles sont conçues à partir de fibres de qualité exceptionnelle. En outre, elles présentent un maillage bien serré qui fait office d’interface rigide entre le corps du dormeur et la surface du matelas. En plus d’être confortables, ces housses sont résistantes et faciles d’entretien.

Peu importe votre choix, vous avez la certitude de profiter d’une protection optimale contre les acariens. En effet, l’utilisation d’une housse anti-acariens offre de nombreux avantages. D’abord, cette couverture est efficace dans la prévention des allergies aux acariens. En l’intégrant aux chambres de votre maison de retraite, vous pouvez avoir l’esprit tranquille en ce qui concerne le bien-être de vos patients.

D’après les experts, les housses anti-acariens empêchent environ 99 % des allergènes d’origine acarienne d’entrer en contact avec la peau des dormeurs. Par ailleurs, elles sont confortables et s’adaptent parfaitement aux contours du corps humain. Elles favorisent donc un sommeil de qualité.

À noter qu’une housse anti-acariens est facile d’entretien. Il suffit en effet d’un simple geste pour enlever cette couverture lorsqu’elle est sale et pour la laver. Précisons que le lavage doit se faire à une température d’environ 75 °.

Aménager les pièces de manière à empêcher la prolifération des acariens

Comme vous pouvez le voir sur https://www.soinshumains.be/, il existe des astuces naturelles pour traiter les problèmes de peau. Mais, est-ce pour autant qu’il faut s’exposer volontairement aux allergies acariens ?

Que nenni ! Pour éviter l’invasion et la prolifération des acariens, il faut savoir aménager sa maison. Cet aspect est d’autant plus important lorsqu’il s’agit d’une résidence senior.

Afin de se débarrasser des acariens dans une résidence senior, il existe des règles que vous devez absolument connaitre. D’abord, évitez de coller vos meubles aux murs dans l’idée de gagner un peu d’espace.

Prévoyez plutôt un espacement d’au moins 3 cm pour faciliter les mouvements lors des nettoyages. Limitez également l’utilisation d’objets susceptibles de devenir des nids à poussière.

Dans la mesure du possible, optez pour les stores aux rideaux pouvant passer à la machine à 60 °C sans aucun problème. En ce qui concerne le revêtement du sol, il est conseillé de préférer le carrelage ou le parquet aux tapis et à la moquette. Pour les murs, il est préférable d’utiliser une peinture anti-acariens.

Pour un confort optimal à l’intérieur d’une habitation, il est fortement recommandé de garder un taux d’humidité inférieur à 50 %. Afin d’y parvenir, vous devez adopter certains gestes. Ils consistent entre autres à :

  • Ouvrir souvent les fenêtres et aérer la chambre à coucher au moins une vingtaine de minutes chaque jour afin d’évacuer l’humidité.
  • Éviter de surchauffer les pièces en hiver.
  • Utiliser des déshumidificateurs d’airs ou des dessiccants au besoin pour équilibrer la température ambiante.
  • Bien aérer le lit avant de le refaire.
  • Etc.

Nettoyer régulièrement la chambre et le lit

acariens maison de retraite

Le saviez-vous ? Il existe près de 10 000 acariens dans chaque grain de poussière. Dans un lit, ces minuscules insectes avoisinent les deux millions et sont responsables de près de la moitié des allergies.

En France, les acariens sont présents dans toutes maisons, même les plus propres. D’habitude, ils se cachent dans des endroits spécifiques et ne sortent que pour chercher à s’introduire dans le corps humain afin de déclencher des réactions allergiques.

Pour éviter les allergies des acariens, il est important de nettoyer régulièrement la literie et la chambre en général. En été, il est conseillé de profiter des journées ensoleillées pour sécher ses linges de lit à la fenêtre. En effet, les acariens ne résistent pas longtemps aux rayons solaires.

En hiver, pensez à passer souvent l’aspirateur sur les matelas, les draps et les housses de couette afin d’éliminer les acariens qui s’y cachent. Assurez-vous également de faire régulièrement un remue-ménage dans les chambres en prenant soin de nettoyer correctement les potentiels nids à poussière.

En ce qui concerne les textiles, il est recommandé de les laver régulièrement et de les ranger dans des placards. Évitez de les mettre sur des étagères ouvertes qui favorisent l’accumulation des poussières allergisantes.

Par leur conception, les peluches sont de véritables nids à acariens. C’est d’ailleurs pour cette raison que les experts recommandent de choisir les modèles lavables et de les faire passer souvent à la machine.

Si vous optez pour une peluche non lavable, pensez alors à la mettre dans un sachet, puis dans le congélateur pendant quelques heures afin d’éliminer les animaux nuisibles.

Certes, cette méthode aide à tuer les acariens. Mais, elle ne permet pas de se débarrasser définitivement de leurs déjections qui sont aussi des allergènes. Il vous revient de chercher un moyen fiable de le faire.

Pour éloigner les acariens d’une résidence senior, il est conseillé de dépoussiérer régulièrement toutes les pièces avec un chiffon en microfibres. Assurez-vous aussi de laver toutes les surfaces lessivables à l’aide d’une serpillère ou d’un chiffon humide.

Présents dans une maison, les acariens peuvent largement perturber la santé des occupants, surtout des seniors. Heureusement, il existe des moyens de lutter contre les allergies causées par ces animaux minuscules. En suivant les conseils de cet article, vous pouvez optimiser la qualité de vie dans votre maison de retraite.