Pour être recruté dans n’importe quelle administration, vous devez suivre un processus de recrutement. Celui-ci commence toujours par la rédaction d’un CV à soumettre. Pour un jeune diplômé pratiquement sans expérience, cela ne doit pas être difficile, car il n’aura pas assez d’informations à mettre dans ce document.

Cependant, pour un sexagénaire, c’est un travail très préoccupant. Réduire 30 ans de carrière sur une page n’est pas gagné d’avance. Trouvez ici la méthode pour rédiger un CV attrayant et convaincant à 60 ans.

Faire un CV adapté à l’annonce

Un CV adapté à l’annonce commence toujours par votre présentation. Le recruteur doit y trouver toutes vos informations :

  • nom ;
  • prénoms ;
  • contact (téléphone, email, etc.) ;
  • désignation du poste visé.

Ensuite, vous devez aborder votre carrière. Au cours d’une carrière, votre vie active doit être organisée de sorte que vous puissiez accumuler plusieurs compétences. Pour faire un CV senior, un rappel de toutes vos compétences ne servira à rien. Retenez juste celles relatives au profil recherché.

Ne vous contentez donc pas de faire un étalage de vos compétences. Commencez toujours par lire profondément l’annonce avant de vous mettre à définir les grandes lignes de votre CV pour enfin décliner chaque partie dans la mesure du format de page.

Augmentez vos chances de passer à l’entretien en proposant un CV sur mesure. Un recruteur devra lire parfois plusieurs centaines de CV avant d’en retenir quelques dizaines. Voyez donc sa peine si un CV doit lui faire perdre du temps.

C’est la raison pour laquelle vous devez impérativement indiquer l’intitulé du poste auquel vous prétendez. Mettez-y le soin qu’il faut pour qu’il frappe le recruteur dès qu’il prendra votre CV. L’absence de cette information est un critère de disqualification. Pour réussir la formulation du poste visé, visitez Genius CV pour découvrir plusieurs métiers qui recrutent aujourd’hui.

Retenir l’essentiel de sa vie professionnelle et académique

La description de votre parcours professionnel fait aussi partie des premières étapes de la rédaction d’un CV. Après 30 ans de vie active, vous aurez évidemment capitalisé de nombreuses expériences professionnelles.

Cependant, évitez de tomber dans le piège du bavardage. Pour ce faire, limitez la description de votre parcours professionnel aux 10 ou 15 dernières années avant votre retraite. Pour être succinct, recherchez les meilleurs idées métiers sur Internet.

Le tri des informations demande effectivement, de votre part, beaucoup de sélectivité, mais rassurez-vous, cet effort sera très apprécié de votre futur recruteur. Le travail deviendra plus difficile quand vous devrez nécessairement tenir sur une page de papier A4. D’ailleurs, c’est la recommandation pour un CV senior en France.

S’il est bien accompli, votre parcours professionnel doit être cohérent et évolutif. C’est-à-dire qu’une progression doit se faire remarquer au cours de votre période d’activité. Si vous avez connu des périodes d’inactivité, ne vous inquiétez pas. Tout dépendra de la justification et de la façon dont vous avez mis à profit ces périodes pour développer de nouvelles qualités techniques et humaines.

En outre, il sera inutile de rappeler tous les diplômes que vous avez obtenus dans votre vie. Le plus élevé dans le domaine de recrutement ou celui demandé seul sera suffisant. Toutefois, si vous jugez qu’il sera important de compléter avec certaines certifications, n’hésitez surtout pas à le faire. Dans tous les cas, le plus important sera de tenir dans la limite indiquée.

Faire un CV moderne

Aujourd’hui, la gestion du temps est une priorité dans tous les domaines. Pour ce faire, il existe des CV modernes dont la présentation est très esthétique et vous donne envie d’en découvrir le contenu. Attention ! La forme de votre CV doit accompagner le fond.

Il existe de moins en moins des CV avec une présentation linéaire remplissant plusieurs pages. Vous devez donc vous inscrire dans cette dynamique. Votre CV doit prioriser une bonne gestion de l’unique page dont vous disposez.

Si vous estimez qu’il est important d’indiquer votre âge, n’hésitez pas à le faire. De toutes les façons, le fait de ne pas le mettre sur votre CV ne vous pénalise pas. Votre recruteur s’informera certainement par d’autres moyens à sa disposition.

De plus en plus, les photos de profil sont à la mode sur les CV. Cela n’est pas une exigence. Cependant, si vous pensez que votre photo traduit une bonne forme et un bon état d’esprit, jouez alors sur votre condition physique.

Mettre en valeur ses compétences personnelles

Les compétences personnelles sont indispensables. À parcours égal, elles serviront à préférer un postulant au détriment d’un autre. La plupart des sexagénaires n’ont pas une grande aptitude à utiliser les nouvelles technologies. Si vous maîtrisez donc les soft skills, inscrivez-le clairement dans votre CV.

Si vous parlez plusieurs langues, faites-le savoir aussi. Ne manquez surtout pas d’indiquer vos compétences communicationnelles, organisationnelles, la possession d’un permis de conduire, etc. Une seule compétence citée pourra faire toute la différence.

Apportez également un peu de détails sur la maîtrise de ces compétences personnelles. S’il s’agit des langues par exemple, précisez le niveau si vous avez une certification. Si vous avez acquis vos compétences en autodidacte, donnez aussi cette précision.

Être rigoureux envers soi-même lors de la rédaction de son CV

La rédaction d’un CV ne se limite pas à la description de vos différents parcours et de vos compétences personnelles. D’autres critères de sélection que vous ignorez entrent aussi en jeu.

Vous serez donc jugé sur la rigueur de votre document. Vous devez à cause de cela éviter totalement les fautes de grammaire et d’orthographe. Elles sont considérées comme rédhibitoires. Vous devez assurer que votre document soit bien présenté. Par conséquent, vos polices, couleurs et puces doivent être choisies minutieusement pour donner de la cohérence à votre document.