La perte d’un être cher est une épreuve douloureuse pour n’importe quelle famille. Suite à cet évènement tragique, de nombreuses formalités administratives sont à effectuer pour accompagner le défunt dans sa dernière demeure.

Pourtant, l’une des choses les plus importantes reste de trouver une façon respectueuse de lui rendre hommage. Ainsi, la réalisation de monument est une bonne manière d’honorer la mémoire de la personne défunte. Voici quelques exemples de monuments que vous pouvez faire réaliser afin d’atteindre votre objectif.

Pourquoi faire appel à un marbrier ?

Les monuments funéraires sont des conceptions qui permettent de matérialiser l’emplacement d’une sépulture, mais pas que. Ils sont également le plus beau des témoignages envers la personne défunte. De ce fait, ils doivent être représentatifs des intentions et des goûts de la famille du disparu.

Cependant, ceux qui sont proposés par les pompes funèbres aux familles éplorées sont de plus en plus communs. Dans ces conditions, il peut être délicat de retrouver facilement la représentation de l’emplacement du défunt parmi tant d’autres. Ainsi, contacter un marbrier s’avère être l’une des meilleures solutions afin d’obtenir un monument unique.

En effet, celui-ci détient les compétences et le savoir-faire nécessaires pour créer une œuvre qui puisse résister aux intempéries sans se désintégrer rapidement au fil du temps.

C’est un professionnel qui a la maîtrise des matériaux parfaits à utiliser pour répondre à vos exigences. Il est alors capable d’adapter le rendu final de la sépulture suivant la forme, la couleur que vous voulez et de le personnaliser autant que possible.

Lorsque vous le souhaitez, le marbrier peut vous fournir un service complet allant de la réalisation du monument funéraire à son entretien en passant par la pose. Vous résidez dans le nord de la France ? Vous pouvez faire appel à des spécialistes si vous cherchez une marbrerie sur Lille pour réaliser un monument funéraire personnalisé.

1. Le monument cinéraire

obsèques monuments

Dans la plupart des pays, il existe essentiellement deux manières d’accompagner le défunt dans sa dernière demeure : l’inhumation et la crémation. À chacune de ces options correspond un type spécifique de monuments funéraires.

Ainsi, lorsque vous choisissez la crémation en suivant les dernières volontés du défunt, le monument cinéraire se présente comme une excellente façon de lui rendre hommage. Il s’agit en effet d’une sépulture installée dans un cimetière ou un jardin et qui permet de conserver les cendres du disparu.

Il peut être conçu en granite, en marbre ou encore en pierre pour recueillir les cendres d’une ou de plusieurs personnes. On parle alors de monument funéraire individuel ou familial.

Généralement de taille réduite avec une esthétique discrète, il vous permet d’identifier la sépulture du défunt sur laquelle vous pouvez vous recueillir au besoin.

2. Le caveau funéraire

Le caveau funéraire est un monument particulier construit par le marbrier qui accueille aussi bien les cercueils que les urnes. C’est une fosse maçonnée dans le sol d’un cimetière qui se scinde en plusieurs parties appelées cases dont l’entrée peut être refermée après une mise en terre.

De ce fait, il permet de conserver le corps des défunts d’une famille dans un même lieu. On lui donne alors le nom de caveau de famille.

Le principal avantage d’un caveau funéraire est donc sa particularité à être réutilisé. Sa construction en béton et en ciment contribue à protéger les cercueils de l’humidité et donc à les garder intacts durant de longues années. Ainsi, bien que son coût soit élevé, il représente un investissement sur le long terme profitable à tous.

Toutefois, pour réaliser un caveau funéraire, il est primordial de posséder une concession funéraire avant de faire appel au service d’un marbrier.

3. La plaque funéraire

Considérée comme un accessoire mortuaire, la plaque funéraire est une conception de base du marbrier. Il s’agit d’un symbole conçu en souvenir du défunt sur lequel sont apposées les informations suivantes :

  • le nom, le prénom du défunt,
  • le statut du défunt (mère, oncle, femme…),
  • une citation ou une phrase pleine de sens pour le défunt, etc.

Outre les motifs gravés sur la plaque funéraire, vous avez la possibilité de choisir tous les éléments utilisés lors de la conception (matériaux, couleurs, ornements). Si vous affectionnez le style traditionnel, vous pouvez choisir une plaque en granite qui vous offre un large éventail de couleurs (gris, noir, bleu…).

Par contre, pour ajouter de la modernité au monument funéraire, vous pouvez vous tourner vers les plaques funéraires en plexiglas pour des conceptions plus originales. Le coût d’une plaque funéraire dépend en grande partie des matériaux ainsi que des ornements choisis pour sa réalisation.

4. La statue funéraire

Il existe plusieurs manières d’honorer la mémoire d’un défunt. L’une d’entre elles est la décoration de sa sépulture avec une statue funéraire. Il s’agit d’une sculpture en relief qui a un attachement particulier avec le disparu. Généralement, il s’agit d’une représentation du divin ou des valeurs positives de la personne défunte qui permet de se souvenir d’elle.

La statue funéraire peut alors être un religieux, un ange, ou encore un animal qui témoigne de sa personnalité. Afin d’assurer sa durabilité, cette sculpture doit être conçue dans des matériaux résistants comme le marbre, le granit ou encore la pierre. Il est donc important de se rapprocher d’un marbrier afin d’obtenir un ouvrage de qualité.

5. La pierre tombale

pierre tombale

La pierre tombale est le monument funéraire le plus utilisé pour rendre hommage. Plus concrètement, c’est une dalle qui recouvre une sépulture et permet aux familles d’y déposer des fleurs ou de se recueillir.

Connue également sous le nom de tombale, elle peut porter des gravures qui résument les dénominations du défunt. Sa réalisation est du ressort du marbrier qui selon vos exigences peut concevoir une pierre tombale avec ou sans pente et à motif. Pour une personne de confession chrétienne, il est habituel de voir une croix gravée sur la pierre tombale.

À l’instar de plusieurs autres monuments funéraires, la tombale peut être conçue aussi bien avec du granite, de la pierre que du marbre. Il ne tient qu’à vous de choisir le matériau qui vous convient le plus en fonction de votre budget.

6. La stèle funéraire

La stèle est la partie verticale de la tombale où est gravé le nom, la date de naissance et de décès du défunt. C’est un monument ayant la forme d’un obélisque qui peut être orné en mémoire de la personne défunte. Il existe différents types de stèles parmi lesquels on retrouve :

  • la stèle qui présente une ou plusieurs pentes,
  • la stèle droite ou rectangulaire, la forme la plus classique,
  • la stèle moulurée en forme de vague ou encore de papillons,
  • la stèle dont un ou plusieurs pans sont coupés dans un angle oblique.

Bien qu’elle ne soit pas indispensable, elle contribue à personnaliser la tombe de l’être disparu et à la démarquer autant que possible des autres. Par ailleurs, la pose d’une stèle peut être soumise à des contraintes ou règlements intérieurs du cimetière. Il est donc indispensable de se renseigner avant d’effectuer toute démarche de conception.

7. Les emblèmes religieux

L’emblème religieux est un accessoire qui permet d’orner un cercueil. C’est avant tout une forme représentative de la religion d’appartenance de la personne disparue. Tout comme la stèle funéraire, il n’est pas obligatoire, mais permet de rendre hommage une dernière fois au défunt.

Pour choisir un emblème religieux, vous devez porter une attention particulière à la religion du défunt, à la taille de l’ouvrage, ainsi qu’au type de matériaux à utiliser.

En définitive, il existe de nombreux monuments funéraires qui permettent de rendre hommage à un défunt. Vous avez désormais les informations nécessaires pour faire un choix.