Quand quelqu’un à qui l’on tient vient à décéder, bien entendu, nous devons effectuer notre deuil. Cependant, malgré la douleur que l’on peut ressentir, nous devons nous atteler à certaines tâches très importantes. Par exemple, nous devons effectuer la résiliation de tous les abonnements du défunt.

Cela peut sembler une tâche simple à exécuter, mais il n’en est rien de tel. Voici, dans cet article, tout ce que vous devez connaître pour entamer cette douloureuse obligation.

Quand accomplir la résiliation d’abonnements et quels en sont les délais ?

Bien entendu, la résiliation abonnement suite décès doit s’effectuer, comme son nom l’indique, au décès d’une personne. Si vous ne le faites pas, les compagnies, avec lesquelles le défunt possède un abonnement, vont continuer à effectuer des prélèvements dans le compte bancaire de celui-ci.

La personne qui s’occupe de faire ces résiliations s’avère une personne proche du défunt (conjoint/conjointe, enfants, parents). Pour entamer les résiliations d’abonnements suite à un décès, vous possédez un délai d’un mois.

Pour ce faire, vous aurez à envoyer une lettre, envoyée par courrier recommandé, avec un accusé de réception, à toutes ces compagnies.

Qu’est-ce qu’une lettre de résiliation d’abonnement suite à un décès contient et qui peut vous aider à la confectionner ?

En premier lieu, votre lettre de résiliation suite à un décès doit contenir le lien de parenté entre le défunt et vous. Ensuite, vous devez insérer la référence de l’abonnement.

Si la personne décédée possède plusieurs abonnements chez la même compagnie, vous devez tous les inscrire, un à un, avec leur référence. Finalement, une copie de l’acte de décès, comme preuve, doit figurer dans la lettre de résiliation suite à un décès.

Pour ce qui est de l’aide que vous pouvez recevoir, il existe des compagnies d’assistances administratives et vous pouvez, également, faire appel à un avocat en cas de questions. Pour finir, vous pourrez retrouver plusieurs modèles de lettres en effectuant une petite recherche sur le web.

Dans quel ordre doit-on effectuer la résiliation d’abonnements suite à un décès ?

Ce qu’il faut savoir avant tout, c’est qu’il ne faut jamais résilier tous les abonnements, au même moment. En effet, vous ne voudriez pas rouler dans une voiture qui ne s’avère plus assurée ou arriver devant une porte barrée pour retirer les objets du défunt de son appartement.

Vous aurez trois phases pour effectuer ces résiliations : la première semaine, le premier mois et les six mois maximum.

La première semaine

En premier lieu, vous devrez vous rendre à la Mairie pour obtenir l’acte de décès et un certificat d’hérédité. Par la suite, vous devrez prévenir l’employeur du défunt (si tel est le cas) ou Pôle Emploi et les établissements bancaires et financiers.

Il vous faudra envoyer une lettre au notaire (pas systématiquement), à la compagnie d’assurance vie, ainsi qu’à la Mutuelle. Vous devrez, également, avoir en votre possession, pour effectuer la lettre, l’acte de décès, le certificat d’hérédité, un certificat médical et l’acte de naissance de la personne décédée.

Le premier mois

Pendant le premier mois, vous devez prévenir la caisse primaire d’assurance maladie, la caisse d’allocations familiales, la caisse de retraite (régime de base), ainsi que la caisse de retraite (régime complémentaire). Le seul document que vous allez devoir leur fournir consiste en une copie de l’acte de décès.

Les six mois maximum

Pendant cette période, vous devez envoyer une lettre de résiliation au centre des impôts, aux télécoms, à la compagnie des eaux, la redevance TV, les abonnements (téléphone, internet, etc.) et le propriétaire du logement qu’occupait le défunt.

Par la suite, vous devrez prévenir l’assurance habitation/responsabilité civile/voiture, les organismes de crédit et la préfecture (modifier la carte grise de la voiture).

Mis à part le centre des impôts et la préfecture, vous posséderez le choix entre résilier ou modifier l’abonnement pour le mettre à votre nom. Pour tous ces abonnements, vous n’aurez besoin que d’une copie de l’acte de décès. Cependant, pour la préfecture, vous devrez posséder la carte grise du véhicule du défunt, puis un certificat d’hérédité.

Conclusion

Pour conclure, n’oubliez pas que vous pouvez demander de l’aide si vous en ressentez le besoin. Ensuite, ne résiliez pas tout d’un coup pour vous en débarrasser, car cela pourrait vous rattraper et vous faire des surprises.

Finalement, malgré toutes ces tâches obligatoires, rappelez-vous d’effectuer votre deuil, car la perte d’un être cher n’est pas qu’une petite épreuve de la vie.