Rencontrer ses amis et sa famille, participer à des groupes d’échange, sortir et discuter avec des inconnus, toutes ces activités font partie de la vie sociale d’une personne en bonne santé physique et morale.

Cependant, pour les seniors, il n’est pas facile de maintenir des relations sur le long terme, surtout s’ils souffrent de handicaps ou de problèmes de santé. Compte tenu de l’importance de la vie sociale dans la préservation d’une bonne santé (physique et mentale) chez les seniors, elle est à prendre très au sérieux.

Nous zoomons sur son impact sur la vie de ces personnes ainsi que les méthodes qui améliorent leurs relations.

Les seniors les plus sociables ont moins de comorbidités

Les statistiques l’ont prouvé, les personnes âgées qui parviennent à maintenir de bonnes relations avec leur entourage sont moins enclines à développer des maladies chroniques ou des pathologies invalidantes.

L’institut national de prévention et d’éducation a prouvé que les personnes âgées qui suivent des activités de groupe, telles que les jeux de table ou les associations, sont en meilleure santé que les seniors qui s’isolent du monde.

Dans un premier temps, c’est la santé mentale qui est touchée. Avec le vieillissement, il est de moins en moins facile de créer des liens durables avec les membres de la famille et les amis. Cela crée une isolation sociale qui nourrit un cercle vicieux difficile à rompre. Le phénomène de souffrance psychologique est retrouvé en grande partie chez les personnes qui vivent seules.

Lire aussi  Comment garder le contact avec sa famille et ses amis lorsque l'on est senior ?

Selon les statistiques, les femmes âgées isolées sont deux fois plus sujettes à la dépression que les femmes qui maintiennent de bonnes relations avec leur entourage. Ce chiffre s’élève à quatre fois plus chez les seniors masculins.

Mais communiquer n’est pas toujours commode pour les seniors. Lorsqu’ils souffrent de handicapes, il devient impossible d’entretenir des amitiés. C’est là qu’intervient Quintonic, la plateforme 100 % dédiée aux seniors. Elle englobe un forum, un calendrier d’activités de groupe, un magasin et bien d’autres rubriques qui rendent la vie sociale plus accessible aux personnes âgées.

La santé physique et les liens sociaux

En piochant dans les recherches des instituts de statistiques, on remarque que les personnes isolées développent plus d’habitudes toxiques que celles qui conservent une bonne vie sociale. Le tabagisme est la tendance numéro un chez les seniors qui s’isolent. Ce dernier est responsable de pathologies cardiovasculaires, de détérioration de l’activité cérébrale et de l’augmentation du risque d’AVC.

Il est à noter que les seniors bien entourés sont mieux renseignés sur les pathologies liées à l’alcool, le tabac et les démences. Ceci facilite leur prise en charge et augmente leur taux de survie.

Les conséquences d’une mauvaise vie sociale chez les seniors

S’éloigner de la famille, ne plus prendre de nouvelles des amis et refuser de sortir sont des comportements qui nuisent à la santé physique et mentale des seniors. En s’isolant, une personne âgée développe une dépression qui peut être l’élément déclencheur de certaines maladies neuro-dégénératives. La maladie d’Alzheimer domine la liste des affections auxquelles sont sujettes les personnes âgées isolées.

Lire aussi  Les sites de rencontres gratuits pour seniors

La dépression n’est pas la seule conséquence d’une vie d’ermite. La sédentarité est un facteur de risque majeur dans l’apparition de maladies métaboliques et cardiovasculaires. En plus de l’âge, les seniors qui sortent rarement de leur maison sont plus à risque de faire des arrêts cardiaques ou des accidents vasculaires cérébraux.

En plus des affections directes que touche la solitude des seniors, la malnutrition et les carences alimentaires représentent un motif de consultation assez conséquent au sein des unités de gériatrie. Les seniors proches de leurs familles ont statistiquement droit à des repas plus riches en aliments et à un meilleur équilibre nutritionnel. En consommant des fibres et des vitamines, les personnes âgées conservent leur dynamisme et peuvent s’adonner à leurs activités physiques d’antan.

Comment lutter contre la solitude et ses répercussions sur la vie des seniors ?

Les conseils qu’on donne souvent aux seniors isolés se limitent à sortir plus souvent, lier de nouvelles amitiés ou renouer avec les membres de leur famille. Bien qu’en théorie cela aide à retrouver une vie sociale stable, l’application de ces conseils est très difficile chez certains individus.

Heureusement, des moyens modernes ont été créés pour réduire la distance entre les seniors et leurs proches. On cite dans cette catégorie les réseaux sociaux et les appels téléphoniques.

Grâce au développement d’internet, on retrouve des forums complets où des milliers de seniors communiquent entre eux et organisent des événements de groupe. Ainsi, il est possible de retrouver une vie active, même quand on a coupé les ponts avec son entourage. Parmi ces plateformes, Quintonic est l’une des plus fréquentées par les seniors à la recherche de relations durables et d’activités de groupe.

Lire aussi  Faut-il consulter un psychologue de couple après des années de vie commune ?

Les associations au cœur de la libération des seniors

Quel que soit l’âge du senior, il existe des associations qui proposent des activités de groupe pour retrouver un bon équilibre social. Il est possible de trouver des groupes de jeux, de visites patrimoniales, de découvertes culinaires ou de charité.

Il faut garder à l’esprit que la seule personne capable de sortir un senior de sa torpeur sociale est lui-même. C’est pourquoi l’encouragement des proches et leur soutien jouent un rôle important dans cette libération..