La perte des cheveux peut entraîner des complexes, ou une baisse de l’estime de soi chez les personnes qui en souffrent. Hommes ou femmes (même s’il s’agit d’un phénomène majoritairement masculin) peuvent expérimenter la chute de cheveux, aussi appelée “alopécie”.

Dans cet article, nous allons nous intéresser au seul traitement capable de remédier définitivement à cette pathologie : la greffe de cheveux. En quoi consiste cette intervention ? Quels sont les avantages qu’elle offre aux patients, et comment en bénéficier ? C’est ce que nous allons voir. Mais, avant cela, revenons brièvement sur le phénomène de l’alopécie, et plus particulièrement l’alopécie androgénétique.

Qu’est-ce que l’alopécie androgénétique ?

L’alopécie androgénétique est une forme de perte de cheveux irréversible. Les cheveux tombés ne peuvent plus repousser et laissent sur le crâne des espaces clairsemés. L’alopécie androgénétique est causée principalement par des facteurs génétiques (il s’agit d’une pathologie héréditaire), mais aussi par les hormones, et plus particulièrement par les hormones mâles.

En effet, la testostérone agit sur la croissance des cheveux en l’accélérant. Les cheveux poussent et tombent rapidement, perdent petit à petit de leur volume et finissent par ne plus repousser. L’alopécie androgénétique étant irréversible, il n’est pas possible de faire repousser les cheveux. En revanche, certains médicaments peuvent stimuler la pousse. Néanmoins, leur efficacité est controversée.

Quelles sont les autres formes d’alopécie ?

L’alopécie androgénétique n’est pas la seule forme de chute de cheveux. En effet, d’autres types d’alopécie existent :

  • L’alopécie diffuse. La perte des cheveux est alors soudaine et impressionnante. Toutefois, il ne s’agit pas d’une forme irréversible d’alopécie, puisque les cheveux repoussent au bout de 4 mois maximum.
  • L’alopécie cicatricielle. Comme son nom l’indique, ce type de perte de cheveux est causé par la présence d’une cicatrice au niveau du cuir chevelu. Ce phénomène, comme l’alopécie androgénétique, est irréversible. La seule solution pour retrouver une chevelure fournie est la greffe de cheveux.
  • La pelade, ou alopécie en plaques. La perte de cheveux peut être circonscrite ou toucher l’intégralité du cuir chevelu. La pelade est en réalité une maladie auto-immune pouvant se déclencher à la suite d’un stress important ou d’un bouleversement hormonal. Les cheveux peuvent repousser à la suite d’une pelade, mais cela peut prendre entre 6 mois et plusieurs années.
  • L’alopécie de traction. Dans ce cas, la perte des cheveux est causée par des coiffures inappropriées, pouvant détruire de façon irréversible les follicules pileux.
  • Il est aussi possible de constater une chute de cheveux lors du changement de saison, d’une période de stress ou de fatigue intense. Mais, dans ce genre de situation, la perte reste modérée.

La greffe capillaire : le seul traitement vraiment efficace contre l’alopécie

greffe de cheveux alopécie

Si la perte de cheveux est irréversible (dans le cas d’une alopécie androgénétique, de traction ou de pelade), la greffe est la seule solution pour retrouver une chevelure fournie. Cette intervention de plus en plus pratiquée est à découvrir ici.

En quoi consiste la greffe de cheveux ?

Le principe de la greffe de cheveux est simple : le chirurgien prélève des greffons, c’est-à-dire des follicules pileux, au niveau des zones qui ne sont pas touchées par la calvitie.

Ces follicules pileux seront alors greffés aux endroits où le cuir chevelu est clairsemé : au niveau des tempes par exemple, de la ligne du front ou du sommet du crâne. L’implantation est permise, grâce à une micro-incision. La greffe de cheveux est une intervention réalisée sous anesthésie locale.

> Lire aussi, tout savoir sur la micro-greffe ?

Quelles sont les différentes techniques de l’implant de cheveux ?

Le domaine de la greffe de cheveux fait l’objet de très nombreux progrès. Aussi, plusieurs méthodes ont été mises au point :

  • La FUE, pour Follicular Unit Extraction. Aussi appelée “greffe par bandelette”, cette technique relativement ancienne consiste à prélever une partie du scalp (située à l’arrière du crâne), afin d’y prélever des greffons. Ceux-ci seront alors implantés dans les zones préalablement définies. La FUE laisse une fine cicatrice, qui sera toutefois recouverte par les cheveux qui repousseront. Cette méthode est recommandée pour les personnes souffrant d’une alopécie conséquente.
  • La FUT, pour Follicular Unit Transplantation. Plus récent, ce procédé permet de récupérer des follicules pileux sans prélever une partie du scalp. Il s’avère donc plus discret et moins lourd. Aujourd’hui, il est possible de profiter d’une FUT robotisée, une méthode beaucoup plus performante et rapide.

Quels sont les avantages de l’implantation de cheveux ?

La greffe capillaire séduit depuis de nombreuses années les hommes et les femmes souffrant de calvitie. Et pour cause, ce procédé offre de multiples avantages, que nous vous proposons de découvrir.

  • La greffe de cheveux offre un résultat parfaitement naturel. En effet, il est impossible de faire la différence entre les cheveux présents naturellement sur le cuir chevelu et les cheveux greffés. Cependant, pour obtenir un rendu à la hauteur de vos attentes, il est nécessaire de faire appel à un praticien expérimenté.
  • L’implant de cheveux ne représente aucun risque de rejet, puisque les greffons implantés appartiennent au patient.
  • La greffe de cheveux est indolore, car elle est réalisée sous anesthésie locale. En outre, le chirurgien vous proposera le traitement nécessaire pour gérer la douleur postopératoire.
    L’implantation de cheveux ne nécessite pas d’éviction sociale. Vous pouvez reprendre une vie normale à la sortie du cabinet.
    Les implants de cheveux proposent un résultat rapide. Les greffons commencent à pousser quelques semaines seulement après l’intervention. Le rendu définitif sera visible 9 mois après l’opération.
  • L’implantation capillaire peut être envisagée par de nombreux patients. Elle nécessite toutefois une consultation préalable avec un chirurgien expérimenté.
  • La greffe capillaire est définitive. En d’autres termes, elle ne nécessite pas d’autres interventions de retouche.

Greffe de cheveux prix : quel budget pour lutter contre l’alopécie ?

La greffe cheveux prix dépend de plusieurs paramètres : la réputation et l’expérience du chirurgien, mais aussi la région où aura lieu l’intervention.

C’est évident, le prix greffe de cheveux en province est plus accessible que le prix d’un implant capillaire à Paris ! Comptez entre 4 000 et 6 000 € pour résoudre votre problème de calvitie.

Cependant, le prix ne devrait pas être le critère essentiel dans le choix de votre chirurgien. Aussi, nous vous déconseillons de vous laisser tenter par le tourisme médical et la greffe de cheveux à l’étranger. Privilégiez un praticien inscrit à l’Ordre des Médecins, exerçant dans une clinique spécialisée et bien réputée.