Environ les trois quarts de la population, en France, mais aussi en Europe, a des problèmes de vue. Parmi eux, ce sont surtout les séniors qui sont les plus touchés.

En effet, certains composants de l’organe de la vue vieillissent mal. De plus, l’apparition de certaines maladies sont liées à l’âge. Voici une liste des troubles les plus fréquemment rencontrés chez les séniors.

La DMLA ou dégénérescence maculaire liée à l’âge

La macula est une fine membrane située à l’arrière du globe oculaire. C’est elle qui transmet 90% des informations, de la vue au cerveau. Lorsque cette membrane vieillit, la qualité de la vue se détériore, de manière naturelle.

Cependant, le vieillissement de la macula peut arriver prématurément. C’est ce qu’on appelle une dégénérescence maculaire liée à l’âge ou DMLA. Plus de 1 million de personnes souffrent de cette maladie en France.

La détérioration accélérée de la macula est surtout causée par la combinaison de deux facteurs : l’âge et le tabac. À ce jour, ce sont les seules causes confirmées à l’origine de la maladie.

D’autres facteurs sont aussi suspectés, sans toutefois être prouvés. Ce sont l’obésité, la fatigue des yeux à cause d’une forte exposition aux écrans et aux lumières trop vives ou l’hypertension artérielle.

Certains chercheurs ont aussi énoncé l’hypothèse que la dégénérescence maculaire pourrait être héréditaire ou liée à la couleur des yeux.

Les principaux symptômes du DMLA sont :

  • Une apparition de scotome, une zone obscure ou vide qui noircit avec le temps au centre du champ de vision
  • Une perte progressive de l’acuité visuelle
  • Des déformations des formes
  • Une détérioration de la saturation et de la qualité des couleurs

Il existe plusieurs traitements qui permettent de soigner la DMLA. Le plus courant est l’injection intra-vitréenne d’un médicament anti-facteur de croissance ou anti-VEGF.

Néanmoins, ce traitement demande une surveillance rapprochée en raison d’un risque important de complication. Dans certains cas, on utilise aussi la photothérapie dynamique ou le laser chirurgical. Si cela vous intéresse, vous pouvez regarder les avis d’un centre ophtalmologique à Lyon.

La cataracte

La cataracte est une maladie courante chez les séniors. Elle se caractérise par une opacification du cristallin. Ainsi, la lumière arrive plus difficilement jusqu’à la rétine et la vision devient floue. Elle provoque la sensation de voile devant les yeux, mais aussi l’apparition de halos lumineux et la difficulté à appréhender les reliefs.

Le vieillissement de l’œil est la principale cause de la cataracte. Cependant, le diabète et les fortes expositions au rayonnement solaire semblent aussi accélérer l’apparition de la maladie.

Il en est aussi de même pour le tabagisme et la consommation d’alcool. De la même manière, il semble qu’il y ait un lien direct entre la forte myopie et son apparition.

La cataracte est traitée par le biais d’une opération chirurgicale qui consiste au remplacement du noyau  du cristallin par un implant. Des collyres ou des traitements naturels à base de vitamine C peuvent aider l’œil à faire face à l’opacification du cristallin, mais ne soignent pas vraiment la maladie.

La blépharite

La blépharite est une inflammation du bord des paupières. Ces dernières sont constituées d’une face intérieure et d’une face extérieure.

Cependant, c’est la zone de transition située entre ces deux faces qui est concernée par la blépharite. En effet, c’est dans cette zone, dite bord libre, que débouchent les canaux des glandes qui produisent le meibum, le liquide qui hydrate l’œil et ses autres composants.

C’est lorsque la composition du meibum est anormale que la blépharite apparaît. Une sécrétion anormale par les glandes de Meibomius conduit le plus souvent à une occlusion des canaux et des orifices des glandes, conduisant à une sécheresse oculaire.

Il s’ensuit une irritation des paupières accompagnée de démangeaisons et de l’apparition de croûtes à la base des cils. Il est aussi possible de ressentir la sensation d’avoir quelque chose dans l’œil. Le phénomène est en général passager, mais les conséquences peuvent être permanentes, comme la formation d’orgelets et de chalazions.

Les causes de la blépharite sont multiples. Elle peut être par exemple infectieuse ou allergique. Le staphylocoque est l’un des exemples les plus courants. Elle peut aussi être dermatologique, résulter d’un eczéma ou de psoriasis par exemple.

La rosacée est aussi souvent accompagnée de blépharite. Enfin, elle peut aussi être séborrhéique, c’est-à-dire le résultat d’une hypersécrétion de meibum. La blépharite peut concerner des personnes de tout âge. Néanmoins, chez les séniors, elle est souvent répétitive. On parle alors de blépharite chronique.

Le traitement de la blépharite commence par soigner la source elle-même si elle est identifiée. Une pommade antibiotique peut aussi être appliquée sur le bord libre pour soulager les irritations et les démangeaisons.

Le glaucome

Le glaucome est une augmentation de la pression à l’intérieur de l’œil, due à une dégradation du nerf optique. Dans la majorité des cas, la principale cause est une accumulation de l’humeur aqueuse dans l’œil. C’est ce qu’on appelle glaucome à angle ouvert. Et plus rarement, le glaucome peut aussi être causé par une malformation de l’œil. C’est ce qu’on appelle glaucome à angle fermé.

Les symptômes d’un glaucome à angle ouvert peuvent être des douleurs inexpliquées au niveau des yeux, une baisse de l’acuité visuelle ou un resserrement des angles de la vue périphérique. Notez cependant qu’il peut être asymptomatique durant plusieurs années avant l’apparition des premiers signes.

Aucun traitement ne permet de guérir le glaucome. On ne peut que stopper la progression de la maladie avec un traitement à base de collyre, une intervention au laser ou une intervention chirurgicale. Sans traitement, le glaucome peut causer la cécité.

La presbytie

La presbytie est une maladie qui touche plus de deux français sur trois, tous âges confondus. Mais elle est encore plus fréquente chez les personnes âgées. Cette maladie se caractérise par une altération de la vue de près, due à la perte de souplesse du cristallin. Celui-ci a en effet besoin d’adapter sa forme afin d’alterner les vues de près et les vues de loin. Mais lorsqu’il ne peut s’adapter assez bien pour lire une écriture sur un papier à une distance normale par exemple, on dit que la personne est presbyte.

Pour remédier à la presbytie, il suffit parfois de porter des verres correcteurs qu’il faut vérifier et adapter tous les deux ou trois ans. Toutefois, pour les plus de 60 ans, la progression de la maladie semble ralentir. Mais malgré tout, rien n’empêche  une vérification périodique. Il est aussi possible d’avoir recours à une intervention chirurgicale afin de soigner la presbytie.

… Quid de la myopie ?

Effectivement, la myopie est une maladie de la vue. Pourtant, même si certains séniors souffrent de myopie, cette dernière apparaît le plus souvent dès le plus jeune âge. C’est pourquoi on ne l’a pas classée dans cette catégorie des troubles de la vue liés à l’âge.

La myopie est un peu le contraire de la presbytie. Elle se caractérise par la difficulté de voir de loin. Les formes lointaines apparaissent floues parce que le cristallin n’arrive pas à compenser. La myopie est due, soit à un globe oculaire trop long, soit à une courbure excessive de la cornée. Par ailleurs, certaines myopies sont héréditaires.