La vie sexuelle des seniors reste encore sujette à de nombreuses théories. On pense par exemple que le sexe n’est plus du quotidien des personnes de la soixantaine.

Même si cela est vrai dans une certaine mesure, tel n’est pas le cas chez beaucoup de personnes. Cependant, de nombreuses complications telles que les troubles de l’érection et la sécheresse vaginale perturbent la vie sexuelle des seniors. Mais, au lieu de causer la mort du sexe, ils poussent les seniors à réinventer leurs pratiques sexuelles.

Sexe senior : une vie normalement perturbée

Au sein de la majorité des couples jeunes, l’activité sexuelle est permanente et intense. Toutefois, ces caractéristiques diminuent avec l’évolution de l’âge. Non pas uniquement parce que les personnes deviennent mûres et n’y trouvent plus le même attrait, mais parce que quelques complications surviennent.

Dans un premier temps, de nombreux troubles naissent tôt chez la femme senior, à un certain âge. C’est l’exemple de la ménopause qui survient au plus tard à 55 ans. Cette dernière entraîne souvent quelques désagréments physiques, dont le plus important est la sécheresse vaginale.

Ainsi, le vagin devient sec et se rétrécit, entraînant parfois des démangeaisons vaginales ou des sensations de brûlure. Sans traitement médical, les rapports sexuels deviennent douloureux, ce qui pousse de nombreuses femmes seniors à mettre fin à leur vie sexuelle, petit à petit.

Dans un second temps, des complications physiques peuvent également survenir chez les hommes. La plus fréquente d’entre elles est le trouble de l’érection qui peut être soit persistant soit passager. Même s’il existe des remèdes, ces dysfonctionnements entraînent le plus souvent chez les victimes une baisse de confiance en soi, des inquiétudes ou encore du stress influençant négativement la vie sexuelle.

À cause de ces différentes complications et parce que les personnes mûrissent, l’activité sexuelle prend une nouvelle dimension au sein des couples seniors.

Sexe senior : une vie réinventée

Au-delà de la soixantaine, l’âge requis pour qualifier quelqu’un de senior, le sexe ne disparaît pas. Toutefois, il n’est plus le même comme au sein des couples jeunes. Non seulement en raison des complications citées plus haut, mais aussi parce que les corps deviennent moins souples.

Le journal britannique Archives of Sexual Behavior révélait en 2015 que 31% des femmes et 54% des hommes sont encore actifs sexuellement au-delà de 70 ans. Mais alors, comment cette activité sexuelle se déroule-t-elle ?

Conscients de ces évolutions dues à l’âge, les seniors actifs sexuellement ne recherchent plus ce qu’ils ont connu plus jeunes. À cet âge, il n’est plus question de s’adonner au sexe toutes les semaines.

Les seniors étant devenus plus sages avec le temps, leurs relations sexuelles sont plus espacées, moins techniques et plus imaginatives. Elles ne sont plus pulsionnelles, mais érotiques. L’objectif n’est plus de se satisfaire physiquement et les partenaires n’ont plus uniquement pour but la pénétration.

Tout simplement, la relation sexuelle devient une marque d’amour chez les personnes âgées. C’est un rapport intime, un moment de partage et de complicité. Ces partenaires ne se fixent plus de limites tout en recherchant un point culminant au plaisir.

C’est désormais le corps qui décide. Ainsi, la relation sexuelle prend beaucoup plus de temps entre les seniors, car il s’agit plus d’un voyage des sens. Ce slow sex est constitué de baisers et de tendres et longues caresses.

Sexe senior : les bienfaits sur la santé

On découvre en fin de compte que le sexe prend une nouvelle tournure chez les personnes âgées. Les changements que subit le corps poussent les seniors à se découvrir une nouvelle façon de faire l’amour. Ceci est d’ailleurs encouragé puisque les relations sexuelles apportent de nombreux bienfaits à ces grandes personnes.

Selon une étude réalisée en 2017 par des chercheurs de la Florida State University, le sexe entre seniors cimente le couple. Il permet à ces derniers de rester ensemble plus longtemps.

Par ailleurs, d’autres études révèlent que le sexe à cet âge ralentit le vieillissement physique. Il permettrait aux seniors actifs d’être d’environ 10 ans plus jeunes que ceux qui ne pratiquent plus l’activité sexuelle.

En outre, retenez qu’il est tout de même possible d’atteindre l’orgasme dans une relation sexuelle entre seniors. D’après les chercheurs, ceci libère plusieurs hormones, dont celle de l’amour, l’ocytocine, qui génère de la confiance entre les partenaires.

Enfin, la libération des endorphines boostent le moral des acteurs et les débarrassent des tensions et du stress.