Vous souffrez de douleurs au cou ? Une difficulté à maintenir une position droite de la tête ? Vous cherchez désespérément des solutions pour soulager vos maux cervicaux ? Il faut avant tout un diagnostic correct, vous pourrez ensuite entamer un traitement efficace pour vous débarrasser de cette gêne quotidienne.

Mais avant cela, il faut comprendre d’où viennent les cervicalgies, les symptômes qui leur sont associés, ainsi que les traitements médicaux et naturels qui les soulagent.

Qu’est-ce qu’une rachialgie cervicale ?

Aussi appelée cervicalgie, la rachialgie cervicale est une douleur dont l’origine est la colonne vertébrale, plus précisément les 7 premières vertèbres. Cette douleur peut être d’origine inflammatoire, infectieuse, orthopédique, mais dans certains cas, aucune cause organique n’est retrouvée. Dans ce dernier cas de figure, on parle de rachialgies cervicales idiopathiques.

Ces douleurs au cou touchent une grande partie de la population. Environ 10 à 20 % des adultes en souffrent au quotidien. Son apparition est liée à l’âge et à l’effort physique. De ce fait, la pratique de sports dangereux, le maintien d’une mauvaise posture au long cours (travail de bureau sur écran) et les traumatismes au cou, augmentent le risque de souffrir de rachialgies cervicales.

Dans certains cas, la douleur irradie vers les bras ou la mâchoire, ce qui pousse les patients à consulter un spécialiste. Pour se familiariser avec la rachialgie cervicale, il faut s’intéresser au fonctionnement de la colonne vertébrale et des disques intervertébraux.

Lire aussi  Améliorer son hygiène de vie : alimentation, sommeil et autres aspects à ne pas négliger

Le fonctionnement de la colonne vertébrale

La compréhension des fonctions de la colonne vertébrale permet de mieux appréhender les douleurs du cou et les pathologies qui en sont responsables.

Notre colonne vertébrale est divisée en plusieurs segments, le premier étant le segment cervical est celui qui nous intéresse dans les rachialgies cervicales.

Les deux premières vertèbres (l’Atlas et l’Axis), qui soutiennent la tête, assurent sa stabilité ainsi que sa mobilité. Le reste des vertèbres cervicales facilitent les mouvements du cou et nous donnent la capacité de nous retourner et de pencher la tête.

Un disque cartilagineux sépare les vertèbres. Celui-ci réduit le frottement entre les parties osseuses et agît comme véritable lubrifiant naturel.

En cas de problème dans un des composants de cet arbre cervical, une douleur au cou apparaît, c’est ce qu’on appelle rachialgie cervicale.

Quels sont les symptômes liés à une rachialgie cervicale ?

Si vous souffrez de cervicalgies, vous avez certainement ressenti un des symptômes suivants :

  • douleurs de la face postérieure du cou ;
  • raideur de la nuque ;
  • diminution de l’amplitude de mouvement du cou ;
  • maux de tête avec ou sans migraine ;
  • fatigue oculaire associée ou non à des douleurs oculaires ;
  • irradiation ou fourmillements dans le bras ou la main ;
  • douleurs nocturnes au cou.
  • d’autres symptômes peuvent être rencontrés dans les atteintes de la partie supérieure de la colonne vertébrale, mais ces derniers ne sont pas très fréquents.

Les différentes causes des douleurs cervicales

Quand on parle de cervicalgies, on ne se limite pas qu’au squelette. En effet, toute atteinte d’un organe ou d’un système à proximité de la colonne vertébrale cervicale peut provoquer des rachialgies cervicales plus ou moins intenses.

Lire aussi  Quel est le complément alimentaire le plus efficace contre l'arthrose ?

Voici les appareils qui peuvent être responsables de ce type de douleurs du cou :

  • Le système nerveux : une inflammation d’une racine cervicale, la compression d’un nerf crânien ou une rupture nerveuse peut provoquer des douleurs au cou.
  • Le système musculaire : les muscles qui entourent le cou lui permettent non seulement de se mouvoir, mais ils protègent aussi les différents autres systèmes qui les entourent. Une inflammation ligamentaire, des crampes musculaires ou des spasmes du haut appareil digestif (oesophage) peuvent causer des douleurs cervicales.
  • Une atteinte de la trachée, des cordes vocales ou des vaisseaux qui passent par le cou peut aussi être responsable de rachialgies cervicales.
  • Les cervicalgies d’origine osseuse sont évoquées dans un contexte traumatique, après une chute ou un accident de la route.

Les causes de cervicalgies les plus fréquentes

Si vous dormez mal la nuit ou utilisez un oreiller de mauvaise qualité, il se pourrait que vous ayez déjà souffert de torticolis. Cette affection bénigne touche une grande partie de la population, et ce, quel que soit l’âge. Il faut garder à l’esprit qu’un stress, un traumatisme minime ou une fatigue intense peuvent déclencher un torticolis.

Dans la seconde position, l’arthrose cervicale est évoquée, mais cette dernière est généralement l’apanage du sujet âgé. Pour boucler le podium, les entorses cervicales sont aussi génératrices de cervicalgies.

Comment traiter une rachialgie cervicale ?

Selon l’affection en cause de la douleur au cou, il est possible de la traiter par des moyens pharmacologiques, mécaniques ou traditionnels.

Les atteintes inflammatoires sont traitées d’emblée par des anti-inflammatoires. Les douleurs musculaires sont canalisées grâce à des crèmes myorelaxantes, chauffantes ou des séances de kinésithérapie. Certaines attitudes vicieuses nécessitent un suivi au long cours afin de les corriger et prévenir l’apparition des cervicalgies.

Lire aussi  Le pistolet de massage est-il vraiment efficace ?

En cas de douleurs au cou persistantes, il est conseillé de consulter un médecin spécialiste.