83 % des Français désirent vieillir chez eux. Ainsi, le plus grand souhait qu’a la grande majorité des personnes âgées, c’est bien de continuer à vivre à domicile de façon autonome en retardant au maximum ou en évitant l’entrée en EPHAD ou en maison de retraite.

Mais pour faire face aux difficultés qu’elles pourront rencontrer ainsi qu’aux dangers du quotidien, il est important et primordial de mettre en place des solutions adaptées afin de garantir la sécurité et le confort.

Le maintien à domicile passe donc par une grande organisation, et voici les principaux éléments à prendre en compte.

Le maintien à domicile, ce que cela implique

Le maintien à domicile signifie qu’une personne âgée ou invalide est face au choix de continuer à vivre chez elle, même si elle se trouve en perte d’autonomie, plutôt que d’être hospitalisée ou d’entrer dans un établissement spécialisé, comme la maison de retraite ou l’EPHAD.

Même si c’est un choix qui implique la mise en place d’une aide adaptée et de moyens nécessaires, cela va permettre à la personne âgée de continuer à vivre et à se déplacer de manière autonome.

Le principal avantage du maintien à domicile est que le cadre et le lieu de vie de la personne restent inchangés.

Ainsi, elle ne perd ni ses repères ni ses habitudes et n’a pas à subir l’impact, souvent négatif lorsque l’on arrive à un certain âge, du changement.

En effet, un changement mal vécu par la personne peut parfois engendrer une perte de confiance, un repli psychologique, voire une dépression.

Les aides matérielles : l’aménagement du domicile

Afin d’améliorer et de faciliter le quotidien de la personne âgée et d’éviter les accidents domestiques et les chutes, il est important que la maison ou l’appartement soit parfaitement adapté, et voici quelques solutions :

Faire l’acquisition de matériel adapté

Pour faciliter les déplacements parfois difficiles avec l’âge, il est important d’avoir à disposition le matériel nécessaire afin de réduire le risque de chutes.

Pour cela, le fauteuil roulant reste la meilleure option, car il permet à la personne âgée de se déplacer seule, en garantissant son autonomie, en toute sécurité. Il promet un confort optimal, puisqu’il s’adapte à toutes les morphologies.

Le budget nécessaire étant relativement conséquent, et ainsi, il n’est pas toujours évident d’investir dans un tel accessoire. Alors, il est tout à fait possible de louer un fauteuil roulant Altivie, une méthode moins couteuse.

Le lit médicalisé peut également faciliter le quotidien de la personne âgée, car il va améliorer le confort du lever et du coucher. Mais encore, il s’agit d’une dépense assez conséquente, et il est bon de demander de plus amples informations aux entreprises spécialisées.

Améliorer la circulation

Pour éviter de trébucher, de glisser ou de tomber, il est essentiel de dégager l’espace de circulation au maximum.

Éviter par exemple les petits meubles et les plantes dans les lieux de passages réguliers, fixer les câbles et fils électriques ou utiliser des ranges fils, remplacer les surfaces glissantes comme le parquet ou le carrelage par des sols antidérapants et installer des tapis antidérapants dans la douche ou la baignoire. Ce sont autant de possibilités qui éviteront un grand nombre d’accidents.

Augmenter l’accessibilité

Pour faciliter la vie et les gestes du quotidien de la personne âgée, il est important de s’assurer que les portes ne sont pas trop lourdes, que le lit est adapté, c’est-à-dire accessible des deux côtés et à la bonne hauteur, mais aussi que les toilettes soient légèrement surélevées et que le téléphone soit disponible à plusieurs endroits de la maison, tels que la chambre et le salon, par exemple.

Les aides humaines

Le maintien à domicile est assuré par l’environnement familial et social. Mais si la famille tient une place importante, des personnes extérieures peuvent également apporter leur aide et venir soulager les membres de la famille dans l’accompagnement et le confort quotidien de la personne âgée chez elle.

L’aide à domicile

Que ce soit pour faire les courses, préparer les repas, entretenir intérieur et extérieur ou encore pour accompagner les balades, l’aide à domicile facilite le maintien à domicile et permet de soulager la famille.

C’est une personne qui va, en plus d’effectuer les tâches quotidiennes, veiller au bien-être physique et mental de la personne âgée et lui apporter stimulation ainsi que distraction dans le but de maintenir son esprit et son corps en activité.

Les autres services

Un grand nombre de communes proposent la distribution de repas chauds journaliers à domicile. Cela évite aux personnes âgées de faire les courses, de cuisiner et surtout leur permet de manger de manière saine et équilibrée tous les jours.

D’autre part, il existe des services de téléassistance joignables 24 h/24. En cas de chute ou de malaise, la personne seule a la possibilité, en pressant un petit bouton d’urgence sur un appareil, de signaler son problème à la centrale téléphonique.

Les aides financières

Afin de permettre à la personne âgée de rester chez elle en toute sécurité, de nombreuses aides financières existent :

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA)

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie est une aide financière destinée aux personnes âgées de plus de 60 ans en perte d’autonomie mentale ou physique et qui nécessitent une surveillance quotidienne, ou qui ont besoin d’un accompagnement pour les gestes quotidiens.

Cette aide va permettre de financer les dépenses liées au maintien à domicile, que ce soit les heures de garde ou d’aide à domicile, la livraison de repas, les travaux liés au logement, etc.

L’Agence nationale de l’habitat (Anah)

L’Agence nationale de l’habitat peut aider à couvrir jusqu’à 50 % des dépenses qui concernent les travaux et l’aménagement du domicile afin d’améliorer le quotidien de la personne âgée, qu’elle soit propriétaire ou locataire.